Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Rolex Oyster Cosmograph Daytona "Big Red" : l'autre Dayto' de Paul Newman


Le 12 décembre 2020, la maison Phillips in association with Bacs & Russo, proposera l’une des Rolex la plus emblématique au monde ; la Rolex Cosmograph Daytona « Big Red » de Paul Newman qui sera vendue aux enchères lors de la plus célèbre vente de New York, Racing Pulse. On peut imaginer que l’estimation d’un million de dollars est largement sous… estimée !



Chérie par Clea (la fille de Paul Newman) pendant une douzaine d’années, cette Daytona reste remarquablement conservée, avec son fond gravé à la demande de l’épouse de l’acteur hollywoodien, affichant l’incroyable et affectueuse inscription « Drive Slowly Joanne » (conduit doucement, Joanne). Une gravure non dénuée d’humour quand on connait la passion de Paul Newman pour la vitesse et les courses automobiles..
 
Paul Boutros, le directeur US pour la maison Phillips précise que « si beaucoup connaissent Joanne Woodward et Paul Newman en tant qu’acteurs et philanthropes, leurs noms sont encore plus reconnus par les collectionneurs ».
 
Et d’ajouter que « tout au long de sa vie, Paul Newman a été photographié portant au poignet des montres Rolex Cosmograph Daytona. C’est sans aucun doute cette association avec Paul Newman qui a conduit la Rolex Daytona à être universellement la montre la plus recherchée au monde ». 

« Parmi celles-ci, la montre qu’il possédait et portait le plus est la Daytona « Big Red » Réf.6263 (ndlr : celle qui sera justement en vente le 12 décembre prochain). C’est l’une des plus exclusives de la famille Newman ».
 
Et P. Boutros de poursuivre « nous sommes vraiment honorés que la famille Newman se soit à nouveau adressée à nous pour ce modèle extrêmement important (…) Avec le soutien des sœurs de Clea, une partie des bénéfices sera reversée au profit d’organisations caritatives fondées par Paul Newman ».
 
Selon Clea, cette « Big Red » -qui tire son nom du terme « Daytona » écrit en gros et en rouge sur le dessus du compteur des minutes à 6h sur le cadran- fut offerte à son père par son épouse Joanne Woodward en 1983 à l’occasion de leur 25e anniversaire de mariage.
 
Près de deux décennies plus tôt, en 1965, Newman avait été blessé dans un grave accident de moto. Malgré cela, quatre ans plus tard, lors du tournage du film Virages (Winning) en 1969, l’acteur se prend de passion pour la course automobile.

Comme on peut l’imaginer sa femme n’était jamais rassurée lorsqu’il tournait à grande vitesse sur un circuit… D’où le petit message d’amour et de bienveillance qui orne le fond de ce chrono.

Comme le souligne encore Clea Newman Soderlund dans sa lettre signée accompagnant la montre :
« Il portait la montre presque tous les jours jusqu’à ce qu’il me la donne. Il a été photographié en la portant à de nombreuses reprises, tout comme moi. C’est un de mes trésors depuis près de treize ans. Pour moi, cette montre représente la tolérance de ma mère à l’égard de sa passion continue pour la course et reflète l’amour entre eux ».
 
Tout au long de sa vie, Paul Newman a porté plusieurs générations de modèles Daytona. Il a non seulement rendu le modèle célèbre, mais a aussi, sans aucun doute, contribué à sa popularité à partir des années 1980 (il faut tout de même rappeler que pendant vingt ans, ce chrono Rolex ne se vendait pas !).
 
Cette Rolex ne fut bien évidemment pas la première -ni la dernière- que Paul Newman ait portée. Femme de goût, Joanne Woodward lui avait offert sa première Rolex Daytona en 1968, une référence 6239, gravée « Drive Carefully Me ».
 
La montre à l’origine de la célèbre association Newman-Rolex (attention l’acteur n’a jamais été ambassadeur officiel de la marque ni affilié à Rolex de quelques manières que ce soit) datant de 1984, a apparemment disparu avant qu’il ait reçu une nouvelle montre – celle-là même qui sera vendue en décembre prochain à New York.

A cet effet, l’histoire de la fameuse réf. 6239 est maintenant bien connu : Newman l’a offerte au petit ami de sa fille Nell à l’époque, James Cox, qui l’a gardé durant plus de trente ans jusqu’à ce qu’il la confie à Phillips. Il est entré dans l’histoire de la vente aux enchères Winning Icons New York en octobre 2017, atteignant un prix record du monde de 17,8 millions de dollars. C’est juste après que Newman ait reçu sa « Big Red » réf. 6263 de la part de sa femme qu’il prit la décision d’offrir la réf. 6239 à son beau-fils.
 
Pour l’anecdote, Newman était souvent photographié portant sa « Big Red » avec ses poussoirs de chronographe dévissés, de sorte qu’il ait un accès rapide pour commencer à chronométrer les évènements, que ce soit pendant une course ou simplement dans ses activités quotidiennes, y compris le chronométrage de l’équitation de sa fille Clea à leur domicile de Westport, Connecticut.
 
Il était si fier et confiant de l’exactitude de ses Daytona, qu’il faisait régulièrement des paris avec ses amis sur le fait que sa montre était plus précise que la leur ! Après avoir appelé Central Time, un service téléphonique fournissant l’heure exacte, Newman récupérait les gains de ses paris gagnés !
 
Véritable passionné, il portait cette même montre sur un bracelet similaire à sa réf. 6239.
 
Introduite en 1969, la référence Daytona 6263 abrite le calibre 727 de Rolex et comporte des poussoirs vissés. Avec la réf. 6265, version avec lunette en acier (la 6263 est dotée d’un insert aluminium), les deux références se retrouvent fièrement au panthéon de l’histoire des chronos Rolex et étaient proposés sur cadran blanc ou un cadran noir. Précisons que son diamètre, avec ses 37mm, s’avère relativement « petit ».
 
Le montant de la vente sera en partie reversé à des causes caritatives qui étaient importantes pour Paul Newman et Joanne Woodward, y compris SeriousFun Children’s Network et Safe Water Network, associations caritatives fondées par Paul Newman « himself ».


Montres-de-luxe.com | Publié le 30 Octobre 2020 | Lu 3885 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances