Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Rolex Oyster Perpetual Air-King : la même en plus "Professionnelle"


Mars 2016, Rolex présentait à Bâle et contre toute attente, une nouvelle Air-King qui rendait hommage à l’aviation. Six ans plus tard, la manufacture genevoise ressort ce modèle (réf 126900) dans une version revisitée qui installe cette montre de manière plus évidente au sein des collections « Professionnelle », notamment avec son boitier en acier de 40 mm revisité.



Lorsque cette montre fut présentée en 2016, tout le monde a cru que cette Air-King faisait référence au concept-car Bloodhound dont Rolex était partenaire, tant l’horloge de bord de ce bolide était et reste proche du design de cette Air-King. Que nenni ! En réalité, ce garde-temps, comme son nom l’indique d’ailleurs, rend hommage aux pionniers de l’aviation et surtout, au rôle de l’Oyster de Rolex dans la conquête de l’air !
 
Pour autant, ce modèle d'entrée de gamme dans les "Professionnelle" n’a jamais véritablement rencontré son public. N’a jamais vraiment, disons, décollé malgré son hommage à l’aérien ! Cette année donc, Rolex présente une toute nouvelle version de cette Air-King qui reste globalement semblable avec cependant des différences majeures.
 
Première évidence : la boitier a été intégralement redessiné : de fait, celui‑ci intègre un épaulement de protection de la couronne (un « petit » détail mais qui rend la montre plus présente au poignet) et arbore des flancs de carrure droits, à l’instar du boîtier de la majorité des modèles de la catégorie Professionnelle. Existe le boitier relativement épais et nettement plus rond.

Celui que l’on retrouve encore sur la Milgauss qui pourrait d’ailleurs subir le même sort dans les années à venir. Affaire à suivre.
 
Ce boîtier Oyster de nouvelle génération, conserve son diamètre de 40 mm et garanti une étanchéité à 100 mètres. Sa carrure est travaillée dans un bloc massif d’acier Oystersteel, un alliage résistant à la corrosion. Son fond bordé de fines cannelures est hermétiquement vissé à l’aide d’un outil spécial ; seuls les horlogers habilités par Rolex peuvent ainsi accéder au mouvement.
 
La couronne de remontoir Twinlock, munie d’un système de double étanchéité se visse sur le boîtier qui est par ailleurs plus vu qu’il n’accueille plus de fond en fer doux (antimagnétique) grâce à l’arrivée du calibre 3230 dont les composants sont antimagnétiques. Donc, plus besoin de protection spécifique.
 
Autre point de différence : le cadran. On remarque en effet, l’ajout d’un zéro devant le 5 qui permet un meilleur équilibrage de l’ensemble. Quand on jette un œil à l’ancienne version, cela se voit immédiatement ! D’autre part, cette Air‑King nouvelle génération dispose d’un affichage Chromalight optimisé, garantissant une lisibilité maximale dans l’obscurité.

A ce titre, les aiguilles et l’index triangulaire à 12h sont couverts ou remplis de cette nouvelle matière luminescente qui offre une intensité d’émission prolongée. Les chiffres 3, 6 et 9 (comme sur l’Explorer d’ailleurs), auparavant intégralement en or gris 18 ct, sont maintenant eux aussi visibles dans l’obscurité grâce à cette matière novatrice et exclusive à Rolex.
 
Le nom « Air‑King » est inscrit sur le cadran, dès le lancement de la montre en 1958, dans des caractères spécifiques que l’on retrouve sur ce modèle contemporain. On remarque aussi son aiguille des secondes verte qui rappelle bien évidemment la couleur emblématique de la marque.
 
Cette Air‑King est équipée du calibre 3230 (vs 3131 dans le modèle précédent), un mouvement entièrement développé et manufacturé par Rolex, dévoilé en 2020 et introduit sur le modèle en 2022. Ce « moteur » à remontage automatique a fait l’objet de plusieurs dépôts de brevet.

Il intègre l’échappement Chronergy, breveté, qui combine un haut rendement énergétique avec une grande sécurité de fonctionnement. Réalisé en nickel‑phosphore, cet échappement est insensible aux champs magnétiques.
 
Ce mouvement comprend aussi une version optimisée du spiral Parachrom bleu, produit par Rolex dans un alliage paramagnétique qui le rend de surcroît jusqu’à dix fois plus précis qu’un spiral traditionnel en cas de chocs. Le spiral Parachrom bleu est en outre muni d’une courbe terminale Rolex, qui assure la régularité de la marche dans toutes les positions. L’oscillateur est monté sur des amortisseurs de chocs haute performance Paraflex, développés par Rolex et brevetés, qui confèrent au mouvement une résistance aux chocs accrue.
 
Le calibre 3230 est animé par un module de remontage automatique par rotor Perpetual. Grâce à l’architecture de son barillet et au rendement supérieur de son échappement, il bénéficie d’une réserve de marche d’environ 70 heures (vs 48h pour la version de 2016).

Comme toutes les Rolex, l’Air‑King bénéficie de la certification Chronomètre Superlatif, redéfinie par Rolex en 2015. Ce titre atteste que chaque montre qui sort des ateliers de la marque a subi avec succès une série de tests menés par Rolex dans ses propres laboratoires et selon ses propres critères, à la suite de la certification officielle de son mouvement par le Contrôle officiel suisse des chronomètres (COSC).
 
Les tests de certification internes portent sur la montre dans son ensemble, une fois le mouvement emboîté, afin que ses performances superlatives au poignet en matière de précision, d’étanchéité, de remontage automatique et d’autonomie soient garanties. La précision est ainsi de l’ordre de –2/+2 secondes par jour – l’écart de marche toléré par la marque pour une montre terminée est beaucoup plus faible que celui admis par le COSC pour la certification officielle du seul mouvement.
 
Le statut de Chronomètre Superlatif est symbolisé par le sceau vert dont est assortie chaque montre Rolex et s’accompagne d’une garantie internationale de cinq ans.
 
Autre nouveauté : le bracelet Oyster, équipé d’un fermoir de sécurité Oysterlock à boucle déployante, conçu par Rolex et breveté, ancre également cette montre dans l’univers des « Professionnelle ». Il dispose de la rallonge rapide de confort Easylink qui permet d’ajuster facilement sa longueur d’environ 5 mm (pratique en cas de grosses chaleurs quand le poignet a tendance à gonfler).



Montres-de-luxe.com | Publié le 31 Mars 2022 | Lu 17737 fois