Sartory Billard SB04 : titane bleui ou météorite ?


La jeune marque horlogère française Sartory Billard propose une intéressante nouveauté au sein de ses collections : la SB04. Derrière ce nom de code, une montre ronde de 40 mm qui embarque un calibre mécanique automatique, mais c’est surtout sur la beauté et l’unicité des cadrans que SB joue avec cette nouvelle gamme ! Titane bleui, météorite ou encore nacre, damas, etc.



On a connu Sartory Billard avec des boitiers originaux mais par forcément du gout du plus grand nombre. Aujourd’hui, la marque horlogère française poursuit son chemin, mais revient à une forme de boitier nettement plus classique : du rond, de l’acier et un diamètre de 40 mm. Mais fabriqués en Suisse par des sociétés familiales et non en Extrême-Orient par de grosses usines comme le font certaines marques…
 
Là où la marque se distingue véritablement dans cette nouvelle gamme baptisée SB04, c’est donc sur la réalisation de ses cadrans : des cadrans entièrement artisanaux, réalisés à la main et dans des matières rares dans ces gammes de prix (à partir de 2.500 euros).
 
En effet, pour ces deux premières références, Sartory Billard a choisi de la météorite et du titane bleui. Quelques marques seulement commercialisent des montres dotées de cadrans en météorite… Rolex bien évidemment sur son iconique Daytona, mais aussi Jaeger-LeCoultre, Omega, Jaquet Droz, Parmigiani Fleurier, Piaget ou encore Corum proposent des tels cadrans. Naturellement, les tarifs pratiqués sont à la hauteur de la rareté de la matière première.  
 

Car la matière première utilisée pour ces cadrans s’avère effectivement assez rare en plus d’être extra-terrestre, rappelons-le ! La météorite est composée de fer et de nickel d’une densité et d’une solidité hors norme. Il s’agit d’un fragment d’astéroïde qui a pénétré notre atmosphère sans se désintégrer. L’immense majorité d’entre-eux se consumera sans jamais atteindre notre Terre. Seuls quelques rares fragments y parviennent. Ensuite, encore faut-il les trouver !
 
Leur découpe artisanale exige de surcroit une rare dextérité. Il faut la patience des meilleurs artisans, alliée avec des techniques de coupe exclusives, pour donner vie à un cadran en météorite à l’état de surface parfait, ajusté au micron. Au final, chaque pièce sera unique. Façonnés par leur traversée galactique, les motifs d’une météorite offrent une part de mystère insondable ; une géométrie qui échappe totalement à l’homme.

Quant aux cadrans en titane bleui, ils sont devenus connus des amateurs de montres, principalement grâce à De Bethune qui en a fait sa marque de fabrique. Ces cadrans demandent également une sacrée dextérité et du savoir-faire pour parvenir à cet effet poli miroir -de toute beauté- obtenu grâce à la flamme !
 
Ces cadrans d’exception sont complétés par une paire d’aiguilles réalisées à la main par la marque à partir d’une feuille d’acier. Cela peut demander plusieurs heures d’effort tout comme les appliques ! « Cela veut dire que nous créons de pièces uniques dont vous ne trouverez jamais l’équivalent dans des productions industrielles » souligne Armand Billard, à la tête de la marque. En préparation : de la nacre noire, de l'hématite et du damas.


Montres-de-luxe.com | Publié le 28 Juin 2019 | Lu 1859 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos