Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Seiko Presage "Craftmanship" : l'urushi au service du temps qui passe


Seiko vient de dévoiler une nouvelle Presage « Craftmanship » dotée d’un boitier en acier de 40,5 mm associé à un somptueux cadran vert en laque Urushi qui évoque la mousse des jardins en été. Avec calibre automatique jour-date et réserve de marche. Série limitée à 2.000 pièces. Compter 1.950 euros pour une livraison en juillet prochain.



Cela fait déjà plus de dix ans que la laque Urushi s’est invitée dans l’horlogerie haut de gamme. Notamment avec une somptueuse collection de montres Vacheron Constantin Métiers d’Arts en 2010 qui sera suivie ensuite de plusieurs modèles de chez Chopard et d’une montre chez Grand Seiko qui ne fut pas commercialisée sur le marché français…
 
Aujourd’hui, c’est au tour de Seiko de proposer cet artisanat d’art sur le cadran d’une de ses montres, en l’occurrence, une Presage de 40,5 mm, étanche à 100 mètre.
 
Comme souvent dans l’horlogerie nippone, le cadran évoque la nature. Ici le vert suggère un jardin de mousse et les aiguilles dorées capturent la lumière du soleil tombant à travers les arbres. Tout en poésie. Le tout étant protégé par un verre saphir bombé.  

L’urushi est un artisanat traditionnel japonais ancestral. L'arbre à laque ne pousse qu'en Chine du Sud, en Corée, au Vietnam et au Japon. En japonais, le nom de la matière et celui de l'arbre se confondent : urushi 漆. L'idéogramme correspondant, composé des clés de l'arbre, de l'eau de l'homme, donne une image fidèle de ce qu'il décrit !
 
Une fois durcie, la laque a la capacité de sceller des matériaux poreux tels le bois, le bambou, le papier ou le tissu, qui deviennent grâce à elle entièrement résistants à l'humidité, au sel, à la chaleur, aux liquides – y compris l'alcool –, à la nourriture et même aux acides. La laque n'a qu'un seul point faible, la lumière. Exposée à de la lumière trop forte, la laque pâlit, se dessèche et se décompose.
 
Une laque de bonne qualité ne s'érode pas même après cent ou deux cents ans. A titre de comparaison, la peinture à l'huile s'écaille au bout de dix ans et les vernis chimiques ne conservent leur éclat que vingt ou trente ans.
 
En l’occurrence, la conception de ces cadrans est issue d’une méthode de fabrication innovante qui parvient à combiner directement le métal avec l’urushi.
 
Né en 1957, Isshu Tamura s’est formé à la technique traditionnelle de la laque d’or « Kaga Maki-e » de Kanazawa auprès du maître artisan Ikko Kiyose. Après s’être perfectionné dans cette technique, Tamura a entrepris de produire des œuvres d’art. Il a mis en œuvre sa technique du Kaga Maki-e non seulement dans des objets en laque, mais aussi dans la création de stylos à plume et de montres-bracelets de luxe, qui ont été salués dans le monde entier pour la finesse de leurs détails et leur beauté.
 
Cette nouveauté embarque le calibre 6R24 automatique (45h de réserve de marche ; 31 rubis) et amagnétique affichant le jour, la date et une réserve en plus de l’heure et des minutes. Le fond de boîtier transparent de la montre porte les mots « Limited Edition » et le numéro de série.


Montres-de-luxe.com | Publié le 1 Juin 2022 | Lu 20145 fois