Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



SevenFriday : arrivée de la série V


La toute nouvelle montre de chez SevenFriday, la série V, vient d’être présentée en exclusivité mondiale en ce début septembre 2015 en Australie. En quelques minutes, les réseaux sociaux ont été inondés de photos officielles circulant sur Instagram et Facebook… Il faut dire que tout le monde attendait la marque horlogère zurichoise au tournant…



En quelques années, SevenFriday s’est imposé sur le marché des montres de luxe d’entrée de gamme avec des modèles totalement atypiques. Les séries P et M. Formes différentes, manière de lire l’heure originale, séries limitées, finitions impeccables et prix raisonnables. La marque zurichoise en a vendu des milliers à travers le monde. Les amateurs s’amusant à se faire fabriquer des bracelets sur-mesure afin de personnaliser leur SF. Preuve de l’attachement viscéral des clients à leur SevenFriday. Bref, une formidable réussite. Méritée.
 
Problème cependant… Comment une marque comme SevenFriday peut-elle devenir pérenne avec de tels modèles. Une fois le premier engouement passé. Comment revenir avec un modèle aussi fort que le premier. Aussi étonnant. Aussi décalé. Tout en restant abordable pour la grande majorité des passionnés de belles mécaniques ?
 
Toute la profession et les collectionneurs attendaient la marque au tournant… Très concrètement, cette nouvelle SF allait valider l’avenir de la marque. Ou pas. Grosse pression donc. Et gros enjeux. D’où le formidable teasing qui a commencé il y a quelques jours… Un détail en photo, puis un autre, puis une petite vidéo… Les Zurichois ont su faire monter la pression. Et la désirabilité.

Puis la révélation, le 3 septembre. La série V. Enfin dévoilée. En quelques secondes, les photos officielles se sont répandues sur le web et les réseaux sociaux telle une trainée de poudre. Deux ou trois clichés pas plus. Et une fois de plus, SevenFriday a passé son examen avec brio. Cette nouveauté est réussie. L’esprit de la marque est là, on peut d’ores et déjà parler d’ADN. Incontestablement, la série V est un cousine des séries P et M, mais la montre est radicalement différente des modèles précédents…
 
A la place d’un boitier carré aux angles arrondies, la série V embarque un imposant boitier de forme plutôt coussin (44,3 x 49,7 mm ; étanche 30 mètres), un classique de l’industrie horlogère suisse mais revisité de manière plus contemporaine. A noter que sur le fond de boite, la marque affiche clairement ses origines… Un design suisse (zurichois), un moteur japonais (calibre automatique Myota 82S7) et un assemblage à Hong Kong et en Chine. Au moins, c’est clair et net.
 
La lecture de l’heure n’est pas des plus simples… Mais c’est aussi ce qui fait le charme de SevenFriday. Avoir une montre aux apparences ultra-compliquées, ce qui donne l’impression que ce garde-temps vaut beaucoup plus cher que ses 1.200 euros. C’est d’ailleurs l’un des points forts de la marque. Quand on voit un SF au poignet de quelqu’un, on pense que cette montre vaut au bas mot dans les 10.000 euros. Sans compter que les séries P et M ont été achetées autant par les amateurs de Patek que par les collectionneurs aux budgets plus serrés. Ce qui « brouille » encore plus les pistes…

Bref, sur cette nouveauté, l'heure s'affiche désormais par le biais d’un disque rotatif central présentant trois index (0+ ; 4+ et 8+) à additionner aux index disposés à 120° dans la partie supérieure du cadran à droite (index fixes de 0 à 4). Pas simple, mais c’est juste un coup à prendre… Et puis vous pouvez toujours vérifier l’heure sur votre Smartphone ! La petite seconde à 5h utilise exactement le même principe. Heureusement, la grande aiguille offre une lecture classique des minutes. A noter enfin, un indicateur jour/nuit est présent à 10h. Le cadran est construit sur quatre niveaux.
 
Autre nouveauté majeure : la présence d'une puce NFC placée au dos de la montre. Cela ouvre de nombreuses perspectives pour les futurs possesseurs de Sevenfriday. Cela vise également à compliquer le travail de contrefacteurs, en effet, la marque a été victime de son succès avec la présence de nombreuses copies, notamment en Asie du sud-est. D’autre part, une application Sevenfriday sera prochainement mise en ligne afin que le client puisse enregistrer sa montre, ce qui garantira son authenticité. D'autres fonctionnalités inédites devraient être ajoutées progressivement.  
Bien entendu ce système de puces sera à court terme, étendu à l'ensemble de la gamme.
 
A noter aussi la présence d'un système de changement rapide de bracelet grâce aux poussoirs présents sur la gauche du boitier. Un poussoir étant également présent sur la boucle. Une bonne idée puisque les amateurs de SevenFriday adorent les parer de bracelets sur-mesure, avec certains particulièrement réussis (chez Gunny, ABP ou Atelier Thibot).
 
Enfin, dernière nouveauté, la marque conserve son écrin « caisse cargo » (ou caisse de vin) en bois mais voit ses dimensions revues (plus petite et carrée au lieu de rectangle). Les Sevenfriday V series auront le privilège d'inaugurer cette nouvelle boite qui sera, à terme, généralisée à toute la collection. Cette nouvelle gamme sera lancée officiellement à Paris le 24 septembre prochain. Alors, encore un peu de patience


Montres-de-luxe.com | Publié le 7 Septembre 2015 | Lu 2151 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos