Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

TAG Heuer : la Monaco 2020 se pare d'un bracelet acier


TAG Heuer poursuit le développement de sa fameuse Monaco, l’un de ses best-sellers, avec l’arrivée simultanée de trois nouveautés embarquant le calibre manuf’ Heuer 02 et surtout, avec des bracelets en acier très tendance.



Après avoir fêté les 50 ans de ce garde-temps l’année dernière en présentant cinq éditions spéciales, TAG Heuer prend un tournant technologique en 2020. En effet, ces nouveaux modèles qui s’inspirent des années 70 arborent un mouvement manufacture, le Calibre Heuer 02, deux d’entre-eux sont munis d’un bracelet métallique.
 
La TAG Heuer Monaco cadran soleillé noir (étanche 100 mètres) se décline sur un bracelet en alligator noir ou sur acier. Son pendant soleillé bleu rappelle, avec sa combinaison de rouge, de blanc et de bleu, la toute première Monaco de 1969. Les deux modèles disposent de compteurs carrés à 3 et 9h et, au centre, d’une petite aiguille des secondes rouge.

Mais l’originalité de ces nouvelles Monaco provient incontestablement du bracelet en acier qui n’avait pas était vu depuis presque deux décennies sur cette collection. Ce type particulier de bracelet disposant de maillons en forme de « H » était utilisée pour les montres Monaco des années 1970.
 
Les designers TAG Heuer ont souhaité réintroduire cet élément de style pour les modèles 2020 et se sont inspirés des pièces d’archive du musée TAG Heuer à La Chaux-de-Fonds. De fait, le bracelet acier d’origine a été redessiné pour répondre aux standards actuels et améliorer le confort au porté.

Fidèle à son design d’origine, le bracelet est plus large au niveau des cornes pour supporter le poids de la tête de la montre, et s’affine là où il s’enroule autour du poignet pour plus de confort. Bref, il est en chute, comme tous les bracelets métalliques dignes de ce nom.
 
Les barrettes horizontales sont reliées à des maillons horizontaux plus petits et l’ensemble se ferme par le biais d’une boucle papillon gravée du logo TAG Heuer, détail qui montre qu’il s’agit d’une réinterprétation contemporaine de la Monaco et non d’une pièce de la collection héritage.

Ce chronographe tricompax (roue à colonne) de 39 mm conserve son étanchéité à 100 mètres. Il embarque le Calibre Heuer 02, un « moteur » de 168 composants développé et produit au sein de la manuf’ TAG Heuer en Suisse et que l’on retrouve également dans les collections Autavia et Carrera. 

​Ce mouvement automatique offre une confortable réserve de marche de 80h ; il est visible à travers le fond saphir du boitier.


Montres-de-luxe.com | Publié le 12 Octobre 2020 | Lu 7087 fois


Alpina | Anonimo | Armin Strom | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Chronoswiss | Citizen | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Junghans | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Mido | Montblanc | Movado | Moser | Nomos | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Reservoir | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tiffany | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques