Montres-de-luxe.com

The Longines Avigation Watch Type A-7 1935 : retour rétro


Longines revisite cette année, l’une des pièces phares de son patrimoine avec une nouvelle version de The Longines Avigation Watch Type A-7 1935. Témoignage des liens historiques de la marque avec le monde de l’aviation, ce chrono de 41 mm en acier est la réinterprétation du modèle Type A-7 commandé par l’armée de l’air américaine en 1935. Cette nouvelle déclinaison au cadran noir décalé vient enrichir le segment Heritage Longines. Compter 3.280 euros, disponible à la rentrée.




D’une manière générale, la collection Longines Heritage rend hommage aux modèles historiques de la maison de Saint-Imier. En cet été 2020, c’est les années 30 qui sont mises à l’honneur avec la commercialisation de cette nouveauté rétro qui rend hommage à un chrono commandé en 1935 par l’armée américaine.
 
Ce genre de montres est apparu dans les années vingt ; on en trouvait par exemple, chez Vacheron Constantin, mais pas uniquement... En l’occurrence, ce modèle fut produit dans les années trente par Longines. Il était destiné à l’armée américaine (qui n’achetait donc pas que des Hamilton) et notamment aux pilotes.
 
Ce nouveau modèle est doté d’un boitier en acier de 41 mm étanche à 30 mètres. Il s’agit d’un chrono monopoussoir avec trotteuse centrale et compteur de 30 minutes à 12h. Une date a été ajoutée à 6h, ce que pourront regretter les puristes.

Dans cette nouvelle version (il y en a déjà eu en 2012 et 2016), le cadran est noir mat ; il est décalé de 40° sur la droite et arbore 12 chiffres arabes crème qui, avec les aiguilles en acier de type « poire », renforcent le côté rétro de ce garde-temps. Le tout est protégé par un verre saphir anti-reflet.
 
La couronne cannelée était pensée pour être aisément manipulée, même avec des gants. A l’origine, soulignons que la montre était portée à l’intérieur du poignet et l’orientation particulière du cadran permettait aux pilotes de lire les indications sans lâcher le manche de l’avion tandis que la couronne a été pensée.

Côté moteur, ce garde-temps embarque le calibre L788.2 (un ETA) à remontage automatique avec monopoussoir et mécanisme de chronographe à roue à colonne (28'800 alternances par heure) et réserve de marche de 54 heures.
 
A noter que ce mouvement a été spécifiquement développé pour Longines et permet de contrôler les différentes fonctions du chronographe : marche, arrêt et remise à zéro, par simple pression du monopoussoir intégré à la couronne cannelée.
 
Le tout se porte sur un bracelet en alligator brun avec boucle ardillon.


Montres-de-luxe.com | Publié le 29 Juillet 2020 | Lu 4573 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos