Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

The Longines Heritage Classic Tuxedo : pour folles soirées des Années Folles


Longines vient de dévoiler une très belle montre de ville dans sa collection Heritage Classic. Baptisée Tuxedo, il s’agit d’une trois-aiguilles de 38,5 mm avec cadran bicolore avec chiffres arabes et aiguilles revêtus de matière luminescente crème et calibre automatique. Un garde-temps très élégant aux origines résolument rétros. Compter 1.920 euros.



Longines célèbre l’insouciance retrouvée de la fin des années 1940. Après la dureté de la guerre, le temps était alors à l’effervescence, à la joie de vivre, à l’insouciance. L’élégance était remise au goût du jour, pour les hommes en costume (Fred Astaire, Cary Grant, James Stewart, etc.) comme pour les femmes qui étrennaient leurs premiers bas nylon.
 
Apprêté, on sortait danser au rythme des orchestres de jazz nouvellement créés. En hommage à cette période joyeuse (qui contraste avec notre présent plus sombre), Longines a créé deux modèles dans sa collection Heritage Classic : une Tuxedo trois aiguilles et un chronographe. On les imagine sans peine au poignet des danseurs dans les  clubs de jazz.
 
Deux pièces qui s’inspirent de deux modèles historiques conçus dans l’esprit de leur temps et remises au goût du jour. Leur petit surnom, Tuxedo, vient bien évidemment de l’aspect bicolore de leurs cadrans qui évoque le noir et le blanc des smoking (tuxedo en anglais).
 
Le modèle trois aiguilles se distingue par l’esthétique de son cadran, un design typique et très populaire des années 1940. Un disque argenté opalin entouré d’un cercle noir mat associé à de fines aiguilles bâton recouvertes de Superluminova crème qui renforce l’aspect vintage.
 
Le compteur de la petite seconde installé à 6h est décentré : ce détail contribue au charme de cette pièce de 38.5, étanche à 30 mètres, abritant le mouvement exclusif L893.5 doté d’un spiral en silicium, gage de qualité et de précision. Sa réserve de marche s’élève à 64h.  
 
Afin de respecter l’esprit des modèles originaux, Longines a choisi ici de ne pas indiquer la mention « Automatic » sur les cadrans. Toujours dans la volonté de créer des pièces aussi fidèles que possible aux garde-temps historiques, il n’y a pas non plus de guichet-date sur les modèles contemporains qui se présentent sur des bracelets en cuir noir semi-mat, parfaitement dans l’esprit de l’époque.

Montres-de-luxe.com | Publié le 22 Juillet 2020 | Lu 2776 fois


Alpina | Anonimo | Armin Strom | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Chronoswiss | Citizen | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Junghans | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Mido | Montblanc | Movado | Moser | Nomos | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Reservoir | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tiffany | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques