Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Thomas Fontaine : le fondateur de Grandval, amateur éclairé et fan de vintage


Alors que Grandval sortira d’ici quelques semaines ses premières montres, après sa campagne Kickstarter réussie, Thomas Fontaine, fondateur de cette marque horlogère française, revient sur sa passion des montres depuis adolescence et sur ses modèles préférés : de Lip à Pequignet en passant par les jolies russes…



Votre première montre ?
Comme beaucoup de personnes de ma génération, ma toute première montre fut une Flik Flak, suivie par quelques autres Swatch que je possède toujours d’ailleurs ! Je me souviens que ma première belle montre me fut offerte par ma mère : il s’agissait d’une Fred rectangulaire assez habillée, mais dotée d’un calibre quartz.
 
Quant à ma première montre mécanique, elle fut assez modeste… Une Vostok Europe Gaz-14 Limousine Dual-Time. Elle marqua le début d’une passion pour les montres soviétiques vintage et fut suivie de nombreuses acquisitions, russes d’abord puis suisses et françaises, essentiellement vintage ! Mention spéciale pour mes deux Lip Secteur (heures et minutes rétrogrades) auxquelles je tiens énormément.
 
Votre dernier achat en date ?
Il ne s’agit pas à proprement parler d’une montre, mais plutôt d’une horloge au design industriel inspiré des années 70, en provenance de Slovénie ! Pour en revenir aux garde-temps, mon dernier achat est une montre Zand, une petite marque mortuacienne disparue, comme tant d’autres d’ailleurs, à la fin des années 70 (a priori). C’est une trois aiguilles-date plaquée or d’un design typique des années 70 ; elle est dotée d’un calibre Cupillard à remontage manuel.
 
Votre prochain achat ?
Rien de particulier en vue dans l’immédiat, mais potentiellement une vintage sur laquelle je pourrais tomber et craquer… Sinon j’apprécie énormément les modèles sortis récemment par de petites marques françaises : Beaubleu ou SYE, pour ne citer qu’elles... D’ailleurs j’attends avec impatience de découvrir la future collection Pequignet dotée de leur nouveau calibre manufacture automatique.
 
En plus grand public, la Tissot PRX est très tentante ainsi que la Timex Giorgio Galli S1, notamment dans sa nouvelle déclinaison avec cadran bleu ! J’ai également trouvé la nouvelle Seiko Prospex SPB147J1 très séduisante lorsque j’ai eu l’occasion de la prendre en main. Bref, le plus dur est d’arrêter un choix…

Etes-vous plutôt un acheteur réfléchi ou compulsif ?
Les deux ! Je peux hésiter longtemps à peser le pour et le contre comme je peux craquer en un quart de seconde, sans même me demander l’espace d’un instant si je n’ai pas déjà suffisamment de montres, mais dans ce cas précis, il s’agit souvent de pièces vintage peu onéreuses, je dois le reconnaître…
 
Les trois caractéristiques pour qu’une montre vous plaise ?
En premier lieu, son esthétique bien sûr et la cohérence de l’ensemble. J’apprécie des styles de montres très variés : du plus classique au plus extravagant, donc c’est la cohérence design/type de montre qui va jouer.
 
J’apprécie également le soin apporté aux finitions, notamment les jeux de textures, que ce soit sur le cadran (cadran brossé circulaire ou texturé par exemple) comme sur la carrure (alternance en brossé, poli, sablé, matières…).
 
Enfin, la cerise sur le gâteau est pour moi la présence de complications que j’affectionne énormément : l’heure sautante ou les minutes rétrogrades, et si les deux sont cumulées c’est le jackpot ! De façon plus large, j’aime quand la lecture de l’heure se fait différemment de ce que l’on est habitué à voir !
 
Vos trois marques préférées ?
Exercice difficile pour moi de choisir uniquement trois marques, il y en a tellement que j’apprécie ! En dehors de la mienne (Grandval), j’aime beaucoup Bulgari qui porte bien l’héritage de la marque Gérald Genta.
 
J’apprécie énormément les montres Vicenterra et enfin, mon côté chauvin me pousse à citer Pequignet pour les belles choses accomplies et à venir ! Mais il ne s’agit pas là d’un podium, de très nombreuses autres marques et maisons arrivent ex-aequo !

Grandval, un nom encore inconnu mais qui devrait rapidement résonner aux oreilles des amateurs de garde-temps ! Thomas, le fondateur de la marque, travaille depuis quasiment une décennie dans l'univers horloger (Roger Dubuis ou Seven Friday) et, aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours été passionné par les montres. Cette interview l’illustre parfaitement.
 
Le jeune homme, cultivé et amateur de belles choses, s’intéresse autant au design automobile qu’à l’architecture art déco, mais également au rock des sixties et des seventies (le meilleur). Des goûts éclectiques, mais sûrs.
 
Après ses pochettes et ses marmottes en cuir, accessoires de qualité réalisés par un atelier français estampillé EPV (entreprise du patrimoine vivant), Thomais a présenté récemment sa collection de montres baptisée Atlantique qui a connu un bel écho sur Kickstarter. Encore quelques semaines et ces plongeuses seront sur le marché.

Montres-de-luxe.com | Publié le 16 Avril 2021 | Lu 2251 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances