Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Tudor Black Bay Pro : comme un petit air de "Freccione"


Tudor a présenté lors de Watches & Wonders 2022, une intéressante nouveauté au sein de sa collection Black Bay : la Black Bay Pro, une « aventurière » dotée d’un boitier en acier de 39 mm avec lunette fixe associée à un calibre manufacture COSC avec fonction GMT intégrée indiquée par une aiguille jaune de type « Snowflake ». Trois options de bracelet et cinq ans de garantie. Le tout, sur un petit air de « Freccione » indéniable. Dans les 3.800 euros.



En découvrant cette montre pour la première fois, impossible de ne pas penser à la fameuse « Freccione » de Rolex. La très recherchée « réf. 1655 », surnommée par les collectionneurs « Freccione » (ou Steve McQueen même si ce dernier ne l’a jamais portée). Une Oyster Perpetual Explorer II présentée pour la première fois en 1971.
 
Même si bien évidemment, il ne s’agit pas de la même montre, le parallèle, la filiation entre ces deux modèles est évident aux yeux de tous les amateurs de garde-temps vintage. Ceci étant cette Tudor Black Bay est bel et bien une toute nouvelle montre de chez Tudor. Et un modèle particulièrement séduisant.
 
Cette Black Bay Pro est une pièce inédite à double fuseau horaire, une complication très fonctionnelle qui permet de se situer dans le temps local sans perdre de vue l'heure d’un autre fuseau horaire. Idéale à l’heure où les voyages en avion sont à nouveau possible.

Reconnaissable à sa lunette fixe satinée et graduée sur 24 heures (attention aux rayures, elles sont difficiles à rattraper) et à son aiguille 24 h « Snowflake » jaune, cette Black Bay Pro est équipée du Calibre Manufacture Tudor MT5652 avec fonction GMT intégrée.
 
D’autre part, cette Black Bay amène quelques détails esthétiques nouveaux, à commencer par sa couronne de remontoir entièrement redessinée pour une préhension optimisée. Rappelant les courbes des couronnes des montres techniques historiques de la marque, ce nouveau composant est plaqué à la bande de carrure, de sorte que son tube n’est pas visible.
 
Autre élément inédit, les index appliqués sur le cadran sont en céramique lumineuse monobloc. Cet élément augmente sensiblement la surface lumineuse des index.

On remarque aussi un nouveau fermoir de bracelet avec système d’ajustement rapide de la longueur, le Tudor « T-fit » qui complète la liste des innovations comprises dans ce modèle. Facile d’utilisation, ne nécessitant pas d’outil et proposant cinq positions, ce dispositif pratique permet au porteur d’effectuer un réglage fin et instantané sur une fenêtre d’ajustement de la longueur totale du bracelet de 8 mm. Toujours pratique en été ou en avion quand le poignet à tendance à gonfler.
 
L’indication de l’heure de référence s’effectue grâce à une aiguille jaune à la forme angulaire dite « Snowflake », une signature emblématique de la marque, qui fait le tour du cadran en 24h. L’heure locale est indiquée par une autre aiguille « Snowflake » plus courte et qui se règle par saut d’heure, en arrière ou en avant.
 
La date, affichée dans le guichet situé à 3h, est couplée à l’aiguille de l’heure locale de sorte qu’au passage rétrograde de minuit lors d’un réglage, elle saute instantanément au jour précédent. Une fonctionnalité très confortable pour l’utilisateur.

Le Calibre Manufacture MT5652 avec fonction GMT intégrée a été développé par Tudor pour animer le modèle Black Bay Pro. Il illustre la démarche de développement technique propre à la marque qui évite d’avoir recours à des modules additionnels pour ajouter des fonctions nouvelles à ses mouvements manufacturés mais qui s'appuie sur une architecture évolutive capable de les intégrer. Un détail pour certain, un must pour les puristes horlogers.
 
Sa construction est pensée pour la robustesse, la longévité, la fiabilité et la précision à l’image de son balancier à inertie variable maintenu par un solide pont traversant à double point d'ancrage. Couplé à un spiral amagnétique en silicium, il permet au calibre d’être certifié chronomètre par le Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres (COSC) avec des performances allant au-delà des standards de cette institution indépendante.
 
En effet, là où le COSC tolère une variation moyenne de marche journalière de -4 à +6 secondes par rapport au temps absolu sur un mouvement seul, Tudor s’impose -2 à +4 secondes de variation sur la marche de la montre entièrement assemblée.

Autre élément notable, la réserve de marche est dite « weekend-proof », soit de 70 heures environ, ce qui permet au porteur de poser sa montre le vendredi soir et de la reprendre le lundi matin sans devoir la remonter.
 
Le bracelet en tissu est aussi l’une des signatures de Tudor qui est, en 2010, l’une des toutes premières marques horlogères à le proposer avec ses produits. Tissé de manière artisanale sur des métiers Jacquard à navette du XIXe siècle par l’entreprise Julien Faure dans la région de Saint-Étienne en France, sa qualité de facture et son confort au porter sont uniques.
 
En 2020, Tudor a fêté ses dix ans de collaboration avec l’entreprise cent cinquantenaire Julien Faure. Un partenariat à l’origine du lancement de Heritage Chrono, le premier modèle équipé d’un bracelet en tissu réalisé par l’artisan, lors de Baseworld 2010.

Pour Black Bay Pro, c’est un bracelet noir avec bande jaune qui a été choisi. Pour autant, ce modèle est également disponible sur bracelet en acier inspiré des bracelets pliés à rivets des Tudor fabriquées dans les années 1950 et 1960. Leurs particularités étaient d’avoir les têtes de rivets de fixation des maillons apparentes sur la tranche du bracelet ainsi qu’une « fuite en escalier ».
 
Ces deux détails esthétiques se retrouvent dans le bracelet actuel qui bénéficie toutefois d’une construction moderne avec maillons massifs et têtes d’axes finies au laser, façon rivet.

Enfin, la Black Bay Pro est également déclinée avec un bracelet hybride, en caoutchouc et cuir noir « effet tissu » avec boucle déployante.

Montres-de-luxe.com | Publié le 25 Avril 2022 | Lu 19067 fois






Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail