Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Tudor Ranger : nouvelle mouture


La maison Tudor a présenté début juillet à Londres en présence de son ambassadeur David Beckham une nouvelle version de son modèle Ranger, une montre sportive dotée d’un boitier en acier de 39 mm étanche à 100 mètres, d’un cadran noir avec chiffres crèmes et d’un calibre automatique « manufacture » Kenissi d’une belle réserve de marche de 70h. A partir de 2.560 euros.



Depuis les années 70, le modèle Ranger de chez Tudor ressemble beaucoup à la Rolex Explorer qui date de 1953. Avec un design sensiblement similaire, notamment compte-tenu de la présence sur son cadran noir, des grands chiffres 3, 6, 9 et 12h.
 
La Rolex Explorer étant complétée quant à elle, par un triangle à midi en lieu et place du 12h. Mais sinon, un look globalement très ressemblant. Et une montre plus abordable, ce qui a toujours été le leitmotiv de Tudor par rapport à Rolex.
 
Relancée en 2014 dans une version de 41 mm avec calibre automatique 2824, la Ranger revient donc en 2022 (réf. 79950) dans un boitier plus petit de 2 mm : 39 mm, taille de l’Explorer Rolex pendant quelques années qui est, elle, repassée à 36 mm !

Ce modèle (réf. 79910) n’a probablement pas été le best-seller de la marque puisque six ans plus tard, il disparaitra du catalogue Tudor (tout comme la North Flag d’ailleurs, arrêtée l’an passé)…

Il revient donc cette année avec un boitier en acier satiné de 39 mm, 12 mm d’épaisseur et étanche 100 mètres -vs 150 pour la version précédente. La couronne arbore le fameux logo à la rose de la marque.
 
On retrouve globalement le même type de cadran noir que précédemment, grainé mat avec grands chiffres arabes 3, 6, 9 et 12 et index peints de couleur crème pour renforcer l’aspect vintage de cette pièce.

Contrairement au modèle précédent, le mot « Ranger » apparait cette fois-ci à 6h. Comme sur le modèle des années 70 d’ailleurs. On remarque aussi qu’au-dessus du logo, la rose Tudor a fait place au bouclier.

Les aiguilles caractéristiques (notamment celle des heures en forme de flèche arrondie) ont été conservées. Mais petite nouveauté cette année au niveau de la trotteuse dont l’extrémité est de couleur bordeaux (elle était toute rouge dans la version précédente). L’ensemble est protégé par un verre saphir bombé qui, là encore, renforce l’aspect vintage de cette pièce.
 
Côté moteur, cette Ranger à fond plein embarque dans ses aventures, le Calibre MT5402 (4Hz), le même que la Black Bay 58, issu de la manufacture Kenissi. 

Un mouvement automatique à remontage bidirectionnel certifié par le COSC (avec précision accrue, -2 à +4 secondes de variation par jour), spiral en silicium et d’une belle réserve de marche de 70h. « Week-end proof » comme on dit de nos jours.
 
Cette montre garantie cinq ans (sans enregistrement ni contrôles intermédiaires) est proposée sur un bracelet en acier satiné -comme le boitier- avec le système T-Fit de micro-ajustement ou sur bracelet veau ou tissu, ce dernier étant issu d’une manufacture française.
 
Un garde-temps sportif qui se porte facilement à la ville, d’un excellent rapport qualité-prix et une belle alternative à l’Explorer de Rolex qui n’est de toute façon jamais disponible…



Montres-de-luxe.com | Publié le 4 Août 2022 | Lu 13110 fois