Vulcain 50's President' Watch : arrivée d'un somptueux cadran guilloché


Fin 2011. Vulcain dévoile sa montre 50’s President’ Watch dotée d’un calibre « in house » à remontage manuel… Depuis, cette version de 42 mm a été proposée avec différentes versions de cadrans soleil… Début 2015, l’horloger célèbre pour son fameux Cricket revient avec de très belles nouveautés avec cadrans guillochés. Un peu plus chères certes, mais de toute beauté.



Vulcain  poursuit donc cette année le développement de cette collection démarrée fin 2011. Certes, le guillochage du centre du cadran (galbé) n’est pas totalement nouveau car il existait déjà sur les toutes premières versions. En revanche, sur les nouveautés 2015, les chiffres 9, 12 et 3 laissent leurs places à des index en appliques, ce qui permet au guillochage de prendre de l’ampleur et d’être présent sur tout le cadran. Le travail est minutieux et le résultat est somptueux. Le prix s’en ressent (env. 300 euros de plus), mais ça les vaut.  
 
Au-delà de ça, le modèle reste fidèle à ses spécificités d’origine. A savoir, une montre-réveil disponible sur boitier acier de 42 mm étanche à 50 mètres. Au cœur de ce modèle, le mouvement réveil Cricket V-11 à remontage manuel, intégrant 191 composants. Il est doté de deux barillets : un pour délivrer l’énergie nécessaire aux fonctions heures, minutes et secondes, l’autre pour assurer la fonction réveil et ses 20 secondes de sonnerie. 

Son cœur bat à 18′000 alternances par heure et présente une réserve de marche habituelle de 42 heures. Dans la droite lignée du célèbre calibre réveil Cricket qui a écrit la légende de Vulcain depuis 1947, le mouvement Cricket V-11 propose les fonctions heures et minutes (par le biais de belles aiguilles Dauphine), seconde au centre et date. Sans oublier la fonction alarme-réveil qui fait depuis plus de soixante ans la renommée des montres Vulcain et qui a largement contribué à faire d’elles « la montre des présidents. »
 
Cette 50s Presidents’ Watch est équipée d’une glace saphir bombée très réussie et d’un fond saphir rehaussé du « V » stylisé de Vulcain. Le bracelet en alligator de Louisiane est équipé d’une boucle déployante à poussoir de sécurité. Ces nouveaux modèles sont à découvrir chez Forges  ou chez Les Montres (Passy). Compter 5.200 euros.

Rappelons que la France a joué un rôle clé dans la naissance du calibre Cricket ! En effet, en 1943, alors qu’il cherche à développer la première montre-bracelet-réveil véritablement fonctionnelle et capable de tirer du sommeil un grand dormeur, Robert Ditisheim, patron de Vulcain, reçoit la visite du physicien français Paul Langevin à La Chaux-de-Fonds…
 
Au cours d’une promenade dans le jardin de la manufacture, ce dernier lui assure que si un insecte comme le criquet est capable d’émettre un son audible à plus de 30 mètres, un petit boîtier abritant un mécanisme complexe devrait pouvoir en faire –presque- autant !
 
Cette précieuse information n’était pas tombée dans l’oreille d’un sourd ! Conforté par cette caution scientifique, Robert Ditisheim poursuit alors ses recherches, qui aboutiront en 1947 au lancement du calibre à deux barillets (l’un pour le mouvement, l’autre pour le réveil) dit Cricket, en hommage au chant de l’insecte. 

​Spécificités techniques

Boitier : acier 316L ou bicolore or rose 5N 18K/acier
Diamètre 42.00 mm
Longueur 50.00 mm
Hauteur 12.40 mm fond saphir rehaussé du « V » stylisé de Vulcain
Glace saphir bombé antireflets
 
Cadrans : guilloché argenté, grès ou ardoise avec index rhodiés appliques
 
Etanchéité : 50 mètres
 
Calibre Vulcain Cricket Manufacture V-11 : mouvement mécanique réveil à remontage manuel avec date, 12 lignes, 17 pierres, 191 composants, double barillet, équipé de système Exactomatic, angle de levée 48°
Fréquence : 18'000 alternances / heure

Réserve de marche : 42 heures
Durée du réveil : 20 secondes
 
Fonctions : heure, minute, seconde, date par guichet, réveil
 
Bracelet alligator de Louisiane (22/18 mm) sur boucle déployante acier à poussoir de sécurité ou à ardillon en acier  

Montres-de-luxe.com | Publié le 2 Septembre 2015 | Lu 1963 fois



Alpina | Anonimo | Armin Strom | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Mido | Montblanc | Movado | Moser | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques