Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Audemars Piguet et les archives du Montreux Jazz Festival au registre de l’UNESCO


En 2010, Audemars Piguet, Montreux Sounds et l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) ont uni leurs forces dans le but de numériser, restaurer et préserver les précieuses archives du Montreux Jazz Festival fondé par le défunt Claude Nobs. Cette collection vient de devenir la première bibliothèque audiovisuelle à être inscrite au registre « Mémoire du monde » de l’UNESCO, en vue de protéger cet héritage intangible.



Audemars Piguet et les archives du Montreux Jazz Festival au registre de l’UNESCO
Veillant à ce que l’héritage de Claude Nobs continue à vivre pendant les années à venir, Thierry Amsallem, son compagnon, a annoncé la création de la Fondation Claude Nobs, dont l’objectif est de préserver et rendre accessible à tous une collection inestimable d’enregistrements « live » couvrant pratiquement un demi-siècle d’histoire musicale.
 
Pour Audemars Piguet, le projet Montreux Sounds Digital Project est en parfaite adéquation avec les valeurs de la marque visant à préserver son héritage et sa tradition de longue date dans le domaine de l’horlogerie. Ceci, afin de conserver ce savoir-faire dans son lieu d’origine, la Vallée de Joux.
 
Comme le souligne le directeur général d’Audemars Piguet, François-Henry Bennahmias : « l’oeuvre de Claude Nobs a inspiré ce projet. Il était un ami fidèle d’Audemars Piguet, c’est pourquoi nous sommes ravis du point de vue personnel de faire partie du projet. Mais surtout, nous sommes fiers de nous joindre à un effort colossal qui cherche à transformer cet héritage unique en une ressource numérique de premier ordre pour les générations à venir ».
 
Claude Nobs accordait énormément d’importance au monde de la musique, ce qui l’a mené à créer le Montreux Jazz Festival, depuis devenu une véritable institution non seulement en Suisse, mais également dans le monde entier. Comme pour toute grande idée, il a toutefois fallu à Claude Nobs beaucoup de persuasion et d’insistance pour réussir à convaincre les chaînes de télévision à venir enregistrer les concerts. Il avait pour vision de construire un héritage musical pour les générations à venir.
 
Claude Nobs avait racheté les premières archives à la Télévision Suisse quand il s’était rendu compte qu’elles étaient effacées pour enregistrer par-dessus et, depuis lors, il s’était personnellement assuré que tous les concerts soient systématiquement enregistrés et filmés. Cet héritage représente près de 5.000 heures d’enregistrements audiovisuels en direct englobant presque un demi-siècle d’histoire du festival s’étendant de 1967 à 2012. Il s’agit là d’une collection unique que Quincy Jones a décrite comme « le plus grand témoignage de l’histoire de la musique, couvrant le jazz, le blues et le rock ».

Montres-de-luxe.com | Publié le 8 Juillet 2013 | Lu 351 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances