Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Ball BMW TMT : série limitée à mille exemplaires


L’horloger suisse Ball, largement méconnu en France, vient de dévoiler une série limitée de mille garde-temps réalisée en collaboration avec le constructeur automobile allemand BMW. Une édition proposée en pré-commande sur un site web dédié jusqu’au 31 aout 2016. A noter que ce garde-temps propose un thermomètre mécanique.



L’horloger suisse Ball est totalement absent du marché français, car contrairement à ses autres confrères helvétiques, il n’utilise pas de Superluminova pour rendre ses montres lumineuses dans l’obscurité mais des microtubes à gaz interdits en France…
 
Si vous souhaitez vous offrir cette montre, disponible en précommande sur le web jusqu’au 31 aout 2016, il vous faudra donc ruser ! 1.990 francs suisses en précommande et 3.650 francs suisses plus tard. Vous pouvez bien sûr, choisir votre numéro préféré à condition qu’il soit encore disponible.
 
Ceci étant dit, Ball propose donc une série limitée de mille pièces en collaboration avec le prestigieux constructeur automobile allemand BMW. Dans son boitier de 44 mm en acier antimagnétique recouvert de DLC noir, ce garde-temps noir ponctué de quelques touches de bleu et blanc (les couleurs de BMW) embarque un calibre mécanique COSC un peu spécial.
 
En effet, ce dernier, en plus d’indiquer l’heure et la date à 1h, offre une fonction originale située à 6h sur le cadran : un thermomètre mécanique (breveté) qui vous indiquera la température (de +45 à -35 degrés Celsius) qu’il fait autour de vous avec une précision de 97% ! A noter également que le logo BMW sur le cadran est en option. A vous de choisir si vous voulez une montre « brandée » ou plus discrète.  Sur bracelet caoutchouc.

http://shop.ballwatch.ch/bmw (copiez collez le lien)

BMW, un peu d’histoire

C’est sans doute grâce à la guerre de 14-18 que le constructeur automobile BMW doit son existence. En effet, en mars 1916, deux ingénieurs bavarois, Karl Rapp et Gustav Otto déposent les statuts de la Bayerische Flugzeugwerke, une entreprise aéronautique qui est à l’origine du logo en forme d’hélice.
 
Premier fournisseur de l’armée de l’air à la fin de la guerre, l’entreprise qui, entre temps est devenue la BMW, survit quelques années avec la vente de ses avions et moteurs en étoile et se diversifie sous la houlette de l’ingénieur Max Friz en produisant ses premières motocyclettes.
 
Dès 1927, BMW fabrique sous licence, une Austin Seven rebaptisée Dixi. Dès le début des années trente apparaît sur la 303 les premières calandres à double haricot. Suivent alors les 320, 327 et 335 équipées du 6 cylindres en ligne.
 
Lors de la seconde guerre mondiale BMW réoriente ses activités en produisant quelques 30.000 moteurs d’avion dans son usine de Dachau en utilisant des travailleurs forcés venus des pays occupés. Dans le même temps, des motos et des side-cars sont fabriqués dans l’usine d’Eisenach mais il n’est plus question d’automobile.
 
Il faut attendre 1951 pour voir apparaître la berline 501 équipée d’un V8 en aluminium. En 1953 sont présentées la 503 et la 507, deux magnifiques modèles qui devront attendre les ventes aux enchères de ces dernières années pour connaître le succès. La marque bavaroise répète l’opération Dixie en fabriquant sous licence des Isetta. En dépit des 100.000 modèles produits le constructeur bavarois est au bord de la faillite. C’est la famille Quandt déjà propriétaire de Varta qui, en 1959 rachète la marque et la lance la BMW 1500 qui sera le véritable point de départ de la galaxie BMW telle qu’on la connaît aujourd’hui.
 
Avec une fortune estimée à 40 milliards d'euros et 46% du capital de l'entreprise, la famille Quandt est la plus riche d'Allemagne.

Joël Chassaing-Cuvillier

Montres-de-luxe.com | Publié le 3 Août 2016 | Lu 1851 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos