Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Blancpain Bathyscaphe Chrono Flyback : un boitier en céramique bleue !


Blancpain vient de dévoiler sa nouvelle Bathyscaphe Chronographe Flyback Blancpain Ocean Commitment II (BOC II) qui pour la première fois est dotée d’un boitier en céramique. A noter que pour chaque pièce vendue de cette série limitée à 250 exemplaires, une somme de mille euros sera reversée pour soutenir des expéditions scientifiques. Ces 250.000 euros viendront s'ajouter aux contributions de Blancpain en faveur des océans.



Fort du succès de la première édition et des résultats concrets de ses partenariats, Blancpain a dévoilé cette semaine la deuxième série de garde-temps en édition limitée (250 ex.) de sa Fifty Fathoms Bathyscaphe Chronographe Flyback (43 mm).
 
Pour la première fois, une montre est dotée d’une boîte en céramique entièrement bleue (la version précédente, de 2014, était en céramique grise), qui évoque bien évidemment, la couleur de l’océan... En l’occurrence, la coloration se fait par l'ajout de pigments lors de l'élaboration de la céramique, le tout étant mélangé à un liant. Ensuite, pour obtenir cette teinte uniforme et durable sur l'ensemble de la boîte, deux techniques ont été utilisées.
 
Le procédé par pressage a été utilisé pour la carrure, le fond, la lunette et l'insert. La seconde méthode, par injection, a été adoptée pour la couronne et les poussoirs. Cette dernière, adaptée pour les petites pièces est très précise et complexe à maîtriser. Elle n'avait jusqu'à présent pas donné de résultats concluants et suffisamment stables pour la palette des couleurs bleues.
 
De plus, il n'était jusqu'alors pas possible d'obtenir une teinte entièrement similaire pour les deux techniques. Après plusieurs années d'essais, Blancpain est enfin parvenu à maitriser ces deux méthodes, ce qui lui a permis de commercialiser ce garde-temps au bleu uniforme.
 
Tout comme l’édition de 2014, cette plongeuse est équipée du calibre F385 chrono flyback roue à colonnes (peu utile sous l’eau, il est vrai) dont le mécanisme bat à 36'000 alternances par heure (5 Hz). Ce mouvement intègre un balancier à inertie variable avec vis en or. Il possède un embrayage vertical qui assure un fonctionnement irréprochable du chronographe et exclut tout saut inopiné de l'aiguille à l'enclenchement du chrono. De surcroit, cette solution permet de laisser fonctionner le mécanisme du chronographe sans se soucier d’un éventuel effet néfaste sur la précision de marche de la montre. Enfin, comme tous les nouveaux mouvements de chez Blancpain, celui-ci est équipé d'un spiral en silicium.
 
Cette montre est par ailleurs étanche jusqu'à 300 mètres et sa lunette unidirectionnelle est dotée d'inserts gris et d'index en liquidmetal. Elle est éditée à 250 exemplaires et se distingue par sa masse oscillante gravée de l'inscription « Ocean Commitment » afin d'associer ce garde-temps à l'engagement de Blancpain pour l'exploration et la préservation des mers du globe.
 
Chaque acquéreur est invité à devenir membre du cercle « Ocean Commitment ». Une somme de mille euros est prélevée sur le prix de chaque montre et engagé par la marque pour le soutien des expéditions scientifiques. Le client reçoit un certificat attestant qu'une donation a été réalisée. Grâce à son achat, il devient un acteur privilégié et vient renforcer l'appui de Blancpain aux initiatives destinées à assurer la préservation des océans.
 
Chaque acheteur reçoit un exemplaire du nouvel ouvrage « Hans Hass, Awakening to a New World »*, dont le numéro de l'édition correspond au numéro de la montre. Rappelons que ce monsieur est considéré par ses pairs ainsi que par les historiens de la plongée, comme ayant été « le pionnier des pionniers ». Ce biologiste, ethnologue et cinéaste autrichien a commencé à explorer les fonds marins à la fin des années 1930, alors qu'aucun outil approprié n'existait.
 
Il fût le premier à mettre en place des laboratoires d'études sur des bateaux d'expédition, il fût également l'inventeur du Rolleimarin, un boîtier étanche pour Rolleiflex qui permit de ramener des images de ses explorations. Des clichés qui firent sensation auprès du public qui découvrait pour la première fois le monde des profondeurs. Aujourd'hui, ce livre met en lumière un manuscrit qu'il a rédigé dans les années 1960 et qui n'avait jamais été publié dans son intégralité. Cet écrit se concentre sur les années 1940 à 1960 et retrace notamment les défis de la mise sur pied de ses premières expéditions. 

Montres-de-luxe.com | Publié le 12 Octobre 2016 | Lu 1579 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos