Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Blancpain x Swatch : la Scuba Fifty Fathoms en hommage à une plongeuse de légende


Finalement, la collaboration a été révélée un peu plus tôt que la sortie officielle qui est prévue le 9 septembre prochain. Sans trop de surprise, il s’agit bien d’une Scuba Fifty dotée d’un boitier en biocéramique de 42,3 mm, étanche à 91 mètres (fifthy fathoms oblige), disponible en cinq couleurs et dotée du fameux calibre automatique 51. Côté prix, il faudra compter 390 euros.



D’ici une quinzaine de jours, Blancpain va présenter à Cannes (Alpes-Maritimes), la toute nouvelle version de la Fifty Fathoms qui célèbre en cette année 2023, ses soixante-dix ans.
 
Soixante-dix printemps pour une plongeuse connue et reconnue par les amateurs de montres mais nettement moins par le grand public qui connait mieux la Submariner de Rolex née la même année…
 
Suite au succès retentissant de la Moonswatch en mars 2022, on subodorait que Swatch allait se relancer dans une aventure similaire avec une autre icone du groupe. Les collectionneurs et les professionnels de l’industrie hésitaient entre deux modèles : la Fifty Fathoms de Blancpain et le Type 20 de Breguet.

C’est donc la « F.F. » qui a été réinterprétée par Swatch ! La Fifty fait partie des « plongeuses » mythiques. Et en l’occurrence, le terme n’est pas usurpé. Elle est la première montre « sportive » au monde. Des corps de marine du monde entier à Jacques-Yves Cousteau, elle a équipé les plus grands plongeurs.
 
Swatch lui rend donc hommage cette année avec cette nouvelle collaboration, comme toujours selon ses codes, de manière ludique et joviale, avec cinq modèles baptisés Bioceramic Scuba Fifty Fathoms, en référence à ses propres montres de plongée, les fameuses Scuba lancées pour la première fois en 1990.
 
Les montres de cette collection non-limitée reprennent les principaux codes de la Fifty Fathoms que sont l’étanchéité (91 mètres étant équivalent à cinquante brasses, fifty fathoms ou 300 pieds), la lisibilité, un mouvement mécanique, un lunette tournante sécurisée et une protection au magnétisme. Certains modèles affichent la date, d’autres non. Vérifiez-bien avant d’acheter.

Les cinq modèles portent chacun le nom d’un des cinq océans de la planète bleue : Arctic océan, Pacific océan, Atlantic océan, Indian océan et Antartic océan. Les logos communs Blancpain X Swatch se trouvent sur le cadran et la couronne. Le mot Swatch est également inscrit sur le boîtier, tout comme Blancpain l’est sur les montres Fifty Fathoms originales.
 
Pour les fans de la Fifty Fathoms, le modèle Arctic Ocean arbore sur le cadran un symbole spécial : trois segments rouges sur fond jaune barrés d’une croix blanche. Les mots « No Radiations » accompagnent le sigle afin de s’assurer de la bonne intelligibilité du message.
 
Pour rappel, ces montres de plongée, dont le cadran indiquait dans les années 60 l’absence de radium (radioactif) à travers le logo « No Radiations », sont devenues des pièces particulièrement recherchées des collectionneurs. Elles composent aujourd’hui une part du patrimoine légendaire de la Fifty Fathoms.

Autre référence notable sur le modèle Antarctic Ocean, un vrai capteur bicolore détecte la présence éventuelle d'eau. Dès 1954, Blancpain l’ajoute sur certains de ses modèles destinés à être partagés entre plongeurs en club ou unité militaire.
 
Placée à 6h sur le cadran, la pastille assure que l’étanchéité de la montre n’est pas altérée lors de l'utilisation par le plongeur précédent. Un changement de couleur du capteur indiquerait une trace d’humidité…
 
Plusieurs modèles Fifty Fathoms dotés de la pastille bicolore sont appelés « MIL-SPEC », conformément aux spécifications de la Navy américaine.

La nouvelle collection Blancpain X Swatch se décline dans des couleurs exclusives, spécifiquement développées pour la collaboration et offre une touche ludique (trop ?) et originale à la montre de plongée professionnelle de Blancpain.
 
Chaque Bioceramic Scuba Fifty Fathoms dispose de sa propre identité et de ses propres allusions à la collection de Blancpain. Ce qui pousse les collectionneurs, au même titre que la Moonswatch, à toutes les posséder !
 
Naturellement, Swatch ne pouvait pas proposer cette Fifthy Fathoms (montre de plongée très haut de gamme vendue dans les 20.000 euros) avec un calibre quartz… Ce qui tombe bien puisque depuis 2013, la marque dispose dans son catalogue, d’un calibre mécanique automatique, le Calibre Sistem51 composé de 51 composants -dont une vis centrale est amagnétique grâce au spiral Nivachron et dont la réserve de marche s’avère largement week-end proof avec ses 90h d’autonomie.

Un calibre fiable mais qui n'est pas réparable. Si la montre tombe en panne... C'est fini. Impossible de changer le mouvement, car impossible d'ouvrir la boite. 

Ces cinq montres sont, sur le verso, illustrées d’un animal coloré qui peuple les cinq océans, les Nudibranches (nom scientifique : Nudibranchia). Ils sont représentés en impression digitale sur le rotor du mouvement.
 
Sur la Arctic Ocean, on peut voir le nudibranche Dendronotus Frondosus qui se caractérise par la douceur et la subtilité de ses formes. Pour sa part, la Pacific Ocean s’est vue gratifiée du Chromodoris
Kuiteri, aux éclats ensoleillés, rappelant les eaux azurées et chaudes.
 
L’Atlantic Ocean se voit doter du Glaucus Atlanticus, aux couleurs bleues profondes en hommage aux eaux tumultueuses. Attention, si l’espèce souligne la fragilité de la vie marine, elle n’en est pas moins venimeuse. D’ailleurs, son surnom est le dragon bleu.

L’Indian Ocean et son Nembrotha Kubaryana, affiche les couleurs de coraux chatoyants de ses eaux luxuriantes et éblouissantes. Enfin, l’Antarctic Ocean arbore le Tritoniella Belli, qui évoque le mystère et l’envoûtement des eaux glacées et polaires. Il ressemble beaucoup à un iceberg qui serait balloté par les vagues tumultueuses.
 
Tous ces nudibranches vivent effectivement dans les océans de leur montre respective. Détail supplémentaire sur le verso de la montre, chaque montre affiche un dessin de l’océan qu’elle représente.
 
Tous ces modèles sont en biocéramique, un mélange unique et breveté par la marque de deux tiers de céramique et d’un tiers de matériaux biosourcés dérivé de l'huile de ricin.

Pour marquer encore davantage le lien avec la préservation des océans, les bracelets façon Nato (en deux brins avec boucle ardillon) sont fabriqués avec des filets de pêche recyclés, retirés des mers ou des océans. Une grande tendance.

Les montres de cette nouvelle collaboration de Swatch sont disponibles dès le 9 septembre exclusivement dans une sélection de boutiques Swatch.

L’achat est limité à une montre par personne et par jour, tout comme pour la Bioceramic MoonSwatch. Les montres, présentées dans un écrin spécial liée à la plongée, seront également exposées durant quelques semaines dans une sélection de boutiques Blancpain.

Côté tarif, il faut compter 390 euros, soit deux fois environ le prix de base d’une montre Sistem51 en catalogue. Ces Scuba Fifty sont donc nettement plus chères qu’un modèle de base.

Le fait est que 390 euros est un montant élevé pour une Swatch, toute mécanique soit-elle… Ce qui devrait dissuader de nombreux acheteurs.
 
En revanche cela pourrait séduire les amateurs de montres de luxe qui ne peuvent plus porter leurs garde-temps dans la plupart des grandes villes européennes compte-tenu de l’insécurité grandissante.

La Scuba Fifty Fathoms pourrait donc jouer le rôle de la montre de remplacement des montres de luxe…

Montres-de-luxe.com | Publié le 7 Septembre 2023 | Lu 33986 fois






Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail