Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Breguet Hora Mundi 5727 : toute en discrètion


Depuis son lancement en 2011, la Breguet Hora Mundi s’est imposée auprès des amateurs de montres comme l’une des Breguet les plus demandées. Ce garde-temps au design immédiatement identifiable embarquant une mécanique d’exception revient cette année dans une nouvelle version. En lieu et place de la fameuse mappemonde, le cadran de cette édition 2016 présente un décor « clou de Paris » entièrement réalisé à la main sur un visage en or argenté. La classe.



Cette nouvelle Classique Hora Mundi 5727 de chez Breguet se fait nettement plus sage que ses prédécesseurs. Exit la mappemonde remplacée ici par un décor « clou de Paris » entièrement réalisé à la main sur un visage en or argent. Par ailleurs, l’indicateur 24h, situé entre 3h et 4h, a été travaillé selon deux types de guillochages différents.
 
Sa partie supérieure est rehaussée d’un motif « flammé » et porte la mention Breguet, tandis qu’un décor « panier » habille sa partie inférieure, estampillée du numéro de série de la montre. L’affichage des heures et des minutes se fait au moyen des fameuses aiguilles Breguet à « pomme évidée », qui soulignent un tour d’heures en chiffres romains décalqués sur une surface « satinée circulaire ».
 
Ce garde-temps ne possédant qu’une seule aiguille des heures et des minutes et aucun affichage subsidiaire, elle ne s’apparente pas véritablement aux autres GMT ou à double fuseau horaire. Son unique jeu d’aiguilles est relié à une « mémoire mécanique », située sous le cadran, qui garde la trace de l’heure en vigueur dans deux fuseaux horaires. Il est ainsi possible de régler à la fois l’heure d’un lieu de résidence et celle de tout autre endroit au monde, et d’afficher l’une ou l’autre à la demande.
 
Pour être véritablement utile, une montre à fuseaux horaires doit également comporter un affichage de la date locale associée à l’information relative aux heures du jour et de la nuit dans le fuseau horaire de résidence. Lorsque la Hora Mundi passe de l’une à l’autre des heures mémorisées, la date, synchronisée au moyen d’un système de quantième « suiveur », et l’indication jour/nuit ou 24h s’ajustent ainsi de façon simultanée.

Naturellement, tout cela s’effectue sans perturber la marche de la montre, dont la précision, lors de la mise à l’heure, est assurée par un système de stop seconde. L’affichage de la date se révèle original, puisqu’il s’effectue au moyen d’un disque traînant. Ce dernier apparaît dans un guichet situé à 12h dont la largeur permet l’affichage de trois dates successives. Afin d’éviter toute confusion dans la lecture de la date, les horlogers ont ajouté au système de quantième traînant une aiguille rétrograde.

Cachée sous le cadran, celle-ci est terminée par un cercle qui entoure la date du jour dès son apparition dans la partie gauche du guichet et la suit tout au long de la journée jusqu’à sa disparition à droite du guichet. À minuit, l’aiguille portant le cercle saute pour revenir à la gauche du guichet et entourer la date de la journée qui commence.

 
Le mouvement mécanique à remontage automatique a pour base le calibre 777 avec échappement en silicium, muni d’un module additionnel. Quatre demandes de brevets ont été déposées lors de sa conception. La première se rapporte à une pièce d’horlogerie comprenant un mécanisme à deux fuseaux horaires ; la deuxième est liée à l’affichage d’un fuseau horaire à la demande via l’aiguillage principal ; la troisième porte sur la roue de mémoire mécanique programmable et reprogrammable pour une pièce d’horlogerie ; et la dernière concerne le dispositif d’affichage d’une dimension temporelle via une aiguille traînante.
 
Côté habillage, cette montre de 43mm de diamètre et d’une épaisseur de 12,6mm –contre 13,55mm pour la Classique Hora Mundi de 2011– est disponible en or rose et en or blanc. Elle est équipée d’un fond saphir et présente de nombreux raffinements, tels qu’une mince lunette arrondie, une carrure finement cannelée sur les flancs et des attaches de bracelet rapportées et soudées.

Spécificités techniques

Boîtier 43 mm en or blanc 18 carats à carrure finement cannelée
Attaches soudées, barrettes vissées
Fond saphir
Couronne vissée à 3h
Couronne-poussoir à 8h
 
Étanche jusqu’à 3 bar (30m).
 
Cadran en or 18 carats argenté et guilloché à la main
Individuellement numéroté et signé Breguet
Tour d’heures en chiffres romains
Indicateur 24h entre 3h et 4h
Villes dans un guichet à 6h
Date dans un guichet à 12h
Aiguilles Breguet à « pomme évidée » en acier bleui
 
Mouvement mécanique à remontage automatique
Numéroté et signé Breguet
Fuseau horaire instantané avec date, indication 24h et ville synchronisées
Cal. 77F0 composé du calibre de base 777 avec planche additionnelle
12 lignes. 39 rubis
Spiral et échappement à ancre suisse en ligne inversée avec cornes en silicium
Fréquence 4Hz
Ajusté dans 6 positions.
 
Réserve de marche de 55 heures
 
Bracelet en cuir.
 
Réf. 5727BB/12/9ZU
 
Disponible également en or rose :
Référence 5727BR/12/9ZU

Montres-de-luxe.com | Publié le 7 Avril 2016 | Lu 1467 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos