Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Bvlgari Octo Finissimo Tattoo Aria : tatouage mécanique, exclu Chronopassion


De l’art du tatouage ! Bvlgari vient de dévoiler une étonnante version de sa fameuse Octo qui arrive sur le marché française (exclu pour Chronopassion) entièrement gravée façon tatouage ! Série ultra-limitée à 10 exemplaires déjà tous vendus...



Lancée au printemps 2017, l’Octo Finissimo de Bvlgari s’est imposée comme l’un des best-sellers horlogers de ces dernières années (la marque parle même d’une « icône moderne », on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même !).
 
Le fait est qu’il s’agit d’un véritable succès esthétique, mécanique mais également commercial. Une belle performance dans un marché somme toute, relativement difficile pour l’horlogerie haut de gamme.
 
Cette montre de 40 mm (étanche à 30 mètres) est tout simplement unique. Elle concentre en son sein un calibre mécanique automatique extraplat associé à une boite et un bracelet ultra-design et très travaillé pour un résultat totalement bluffant.
 
Un résultat encore plus bluffant avec cette édition limitée à dix exemplaires -déjà « sold out »- qui était réservés au détaillant parisien Chronopassion. Dans cette version en titane, le cadran, le boitier et le bracelet sont entièrement gravés au laser d’un motif tatouage ! Seule la lunette a été « épargnée ».
 
Ce garde-temps est est le fruit de la créativité de trois hommes, férus d’horlogerie et de design. Laurent Picciotto d’abord, fondateur et propriétaire de Chronopassion à Paris, l’une des personnalités les plus influentes de l’horlogerie contemporaine ; Mo Coppoletta, esthète londonien reconnu pour son tatouage artistique et Fabrizio Buonamassa Stigliani, directeur exécutif de la création produit au sein de la maison Bvlgari.
 
C’est à la dernière foire de Bâle (feu Baselworld) que Laurent Picciotto, fan inconditionnel de l’Octo Finissimo depuis son lancement, suggère à Fabrizio Buonamassa Stigliani une édition limitée sur le thème de la décoration et du tatouage. Fabrizio séduit par l’idée, puisqu’il en rêvait, lui propose le concept d’un garde-temps tatoué au laser et invite Mo Coppoletta à transposer sur la montre iconique, ses œuvres d’art.
 
Parmi les nombreuses esquisses réalisées, un thème rassemble Mo Coppoletta et Bvlgari : le nuage, élément signature de l’artiste londonien associé aux étoiles et constellations de la maison Bvlgari.
La précision du résultat gravé au laser par la manufacture éblouit. La richesse de la décoration contraste avec les lignes architecturales de l’Octo Finissimo, sans jamais entraver sa légèreté légendaire.
 
Ce garde-temps affiche une épaisseur totale de seulement 5,15 mm, grâce au mouvement extra-plat à
remontage automatique de 2,23 mm, rendu possible grâce à son micro-rotor en platine ; un effet encore accentué par le boitier extrêmement bien travaillé, très plat, tout en angles et qui s’adapte parfaitement à la plupart des morphologies.. Véritable prouesse d’ingénierie, sa réserve de marche est portée à 60 heures.

Montres-de-luxe.com | Publié le 16 Juin 2021 | Lu 3037 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances