CORUM


Corum : une collab' très Pop Art avec Nelson de la Nuez

Voici une toute nouvelle collaboration entre Corum et un artiste. Et naturellement, une fois encore, c’est sa fameuse Bubble qui a servi de « base » à l’exercice. Dans ce cas précis, la marque horlogère suisse à donner carte blanche à l’artiste américain Nelson de la Nuez qui a exercé ses talents sur le cadran de cette nouvelle pièce de collection.


Comme le souligne Jérôme Biard, PDG de Corum : « Nelson de la Nuez est l’un de ces artistes qui s’affranchissent des tendances, créent leur propre univers en s’inspirant de leur environnement et parviennent constamment à innover ».
 
C’est d’ailleurs dans cet esprit artistique qu’a été imaginée cette nouvelle Bubble. Une montre « rebelle » et « décalée » qui se prête très bien à ces exercices de style depuis son lancement en 2000. Cette fois-ci, la marque a donné carte blanche à l’artiste aAméricain Nelson De La Nuez, le « King of Pop Art ».
 
« Tout bien réfléchi, souligne le communiqué de presse nous pouvons nous demander pourquoi Corum et Nelson de la Nuez n’ont pas noué de partenariat plus tôt, tant il semblait inévitable que leurs deux mondes finiraient par se rencontrer ». Le fait est que cette collab’ apparait comme une évidence tant le garde-temps se marie parfaitement avec l’univers de de la Nuez.  
 
Actuellement en cours d’élaboration, la collection intégrale Corum Bubble de Nelson de la Nuez sera dévoilée au public à l’occasion de l’Art Basel de Miami en décembre 2017. Encore un peu de patience donc… 

Corum : une collab' très Pop Art avec Nelson de la Nuez
Rappelons que la Bubble fait partie des montres recherchées sur le marché de l’occasion (et qui « tiennent la côte » comme on dit dans ce milieu). Design original et symbole d’une époque. Ce garde-temps a clairement révolutionné l’industrie horlogère… Non pas par ses complications, mais par son look totalement décalé dans le monde du luxe.
 
De nos jours, c’est monnaie courante, mais à l’époque, c’était une petite révolution. En effet, personne n’avait encore jamais osé proposer des montres funs (à part Gérald Genta) dans l’univers feutré et sérieux de l’horlogerie haut de gamme.
 
La Bubble apparait pour la première fois en 2000 ; elle s’inspirait alors… de la fameuse Rolex Deep Sea Special présentée dans les années soixante avec son énorme verre qui lui permettait de descendre à des profondeurs abyssales.
 
Au début du siècle, la Bubble était une montre surdimensionnée munie d'un verre saphir élargi. Un design radical à l’époque -avec tête de mort sur le cadran et sabres en guise d’aiguilles pour certains modèles- qui devint aussitôt un must du troisième millénaire. Seize ans plus tard, la Bubble a effectué son grand retour, s'imposant enfin comme un véritable pilier de l'héritage horloger Corum.    

Corum : une collab' très Pop Art avec Nelson de la Nuez
Les oeuvres du King of Pop Art ont su trouver leurs places parmi certaines des collections privées les plus importantes appartenant à des acteurs, réalisateurs, producteurs, comédiens, entreprises et amateurs d’art. Vous pouvez également les contempler dans les collections permanentes privées des prestigieux salons VIP Delta One et Sky Club des aéroports de Los Angeles (LAX) et de New York (JFK).
 
Ses toiles ont été aperçues dans d’innombrables émissions de télévision et événements dédiés au design d’intérieur haut de gamme ainsi que dans les demeures de célébrités. Répertorié dans la liste de biographies des artistes les plus collectionnés de notre époque (« Who's Who List of the Most Collected Artists of Our Time »), il a noué plusieurs partenariats de licence avec des marques de luxe de renom proposant des produits de voyage, de décoration intérieure et de mode.

Les créations de Nelson De La Nuez sont vendues dans les galeries du monde entier – à Palm Beach, Aspen, Beverly Hills, Las Vegas et Miami notamment – et dans les grandes maisons de vente aux enchères. Par ailleurs, elles trouvent toutes preneur lors de grands salons comme l’Art Basel de Miami et de Hong Kong.
 
Corum tout comme Eterna appartiennent au groupe China Haidian, une société cotée à la Bourse de Hong Kong depuis 1991. Elle est contrôlée par M. Hon et sa famille.

Montres-de-luxe.com | Publié le 19 Octobre 2017 | Lu 976 fois