Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Historiador Asturias : la montre de ville selon Cuervo y Sobrinos


L’Historiador Asturias de chez Cuervo y Sobrinos (40 mm, cadrans fumés) rend hommage à ces émigrants espagnols courageux qui, au XIXe siècle, naviguèrent jusqu’aux Amériques en quête de bonne fortune et de fortune. A l’époque, Cuba se révéla être un choix populaire pour ces intrépides Asturiens, désireux de découvrir un nouveau monde pour y bâtir une vie meilleure. Compter 2.000 euros.



Les Asturies sont une région située dans le nord-ouest de l’Espagne ; la révolution industrielle s’y développer vers 1830. Elle dépendait alors fortement de l’extraction du charbon et de la production de fer.
 
Cependant, de nombreux citoyens de cette région d’Espagne -qui rêvaient d’une nouvelle vie- choisirent d’émigrer aux Amériques, notamment en Argentine, en Uruguay, à Porto Rico, au Mexique et, surtout, à Cuba.
 
En 1862, Ramón Fernández Cuervo –immigrant de Pravia, ville des Asturies– créa une bijouterie à La Havane. De nombreux Asturiens étaient dotés d’un fort esprit d’entreprise et certains retournèrent dans leur région d’origine, au nord-ouest de l’Espagne, après avoir fait fortune. Ramón, pour sa part, resta à Cuba et lorsque son entreprise fut suffisamment bien établie, invita plusieurs membres de sa famille à le rejoindre à La Havane.

Plus tard, en 1882, Don Ramón fonda une nouvelle entreprise avec ses neveux (sobrinos), la bien nommée « Cuervo y Sobrinos ». Le sens des affaires de Don Ramón et des siens joua un rôle déterminant dans leur réussite.
 
Au cours des années suivantes, l’entreprise déménagea à plusieurs reprises dans des locaux plus spacieux et devint également grossiste en bijouterie. Cette maison était tenue en haute estime et plusieurs marques horlogères choisirent d’apposer le nom du détaillant sur leurs produits. Ces sociétés comprenaient Longines, Patek Philippe, Rolex. Pour ne citer que quelques noms.  
 
Au cours des années 1920, Cuervo y Sobrinos ouvrit des bureaux à Paris et à Pforzheim. En 1928, l’entreprise ouvrit également un atelier d’horlogerie à La Chaux-de-Fonds, en Suisse.

Aujourd’hui, CyS dévoile l’Historiador Asturias, une série de montres de ville inspirées des années 40, réalisées en l’honneur de Cuervo. Ces nouvelles références rejoignent la collection Historiador, gamme de modèles classiques qui célèbrent l’histoire et les traditions de Cuba.
 
Proposée en quatre variantes (bleu, vert, rouge et brun), chaque option dispose d’un cadran à l’aspect fumé -très tendance depuis que Moser a relancé la « mode »). Ce dernier varie de tons moyens en son centre à des teintes plus profondes sur le pourtour.
 
Des aiguilles en forme de losange font la paire avec des index de style bâton appliqués. Un guichet date rectangulaire est positionné à 6h. Il révèle des chiffres blancs sur un disque noir. D’autres détails incluent une trotteuse centrale et un emblème CyS appliqué, positionné à 12h.

Cuervo y Sobrinos a équipé l’Historiador Asturias du calibre CyS 5104, mouvement suisse automatique basé sur le Peseux 224 (38h de réserve de marche). La masse oscillante, décorée de Côtes de Genève, arbore l’emblème de la marque.
 
Le boîtier en acier de 40 mm avec cornes de type "cornes de vache" est poli et étanche à 30 mètres. Le modèle est doté d’un verre saphir bombé qui accentue l’aspect vintage. L’ensemble se porte sur un bracelet en cordovan, normal pour une montre qui revendique ses origines espagnoles.

Côté prix, l’Asturias est commercialisée (prochainement chez Emile Leon à Paris) dans les 2.000 euros, un positionnement prix cohérent.

Montres-de-luxe.com | Publié le 27 Janvier 2022 | Lu 6798 fois