Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Historiador Landeron : esprit 50's pour calibre d'époque


Cuervo y Sobrinos poursuit le développement de ses collections avec l’arrivée de cette Historiador Landeron, un chrono de 40 mm bicompax avec cadran noir ou blanc (étanche à 50 mètres) qui embarque un calibre mécanique, un Landeron 248, à remontage manuel ancien et restauré. Compter dans les 4.300 euros environ.



L’Historiador est généralement « la » montre de ville de chez Cuervo y Sobrinos. Elle est ici proposée dans une version chrono bicompax qui s’inspire d’un modèle d’époque de la plus suisse des marques horlogères cubaines.
 
Elle est dotée d’un boitier en acier de 40mm associé à des cornes imposantes qui donnent un véritable caractère à ce modèle dont le design général évoque les années 40/50, celles de l’élégance masculine ! Celle de Cary Grant, de Fred Astaire ou de Clark Gable.
 
Parfois, se remémorer son passé permet de redécouvrir des souvenirs oubliés. Cuervo y Sobrinos nous ramène en 1946, une époque révolue, où la « latin touch » était très présente dans la société. À cette époque, la marque produisait un chronographe bicompax équipée d’un mouvement Landeron 248, une évolution du mythique calibre Landeron 48, un des mouvements chronographe les plus populaires des années 1950 et 1960.

La réinterprétation d'aujourd'hui est équipée d'un fond transparent, permettant de voir un mouvement Landeron 248 entièrement restauré (18000 A/h, 17 rubis et une quarantaine d’heures de réserve de marche).
 
Contrairement à la plupart des mouvements modernes, les ponts sont relativement petits, offrant une vue imprenable sur les roues et les leviers. Les différents ponts sont de plus agrémentés d'une sobre finition brossée.
 
L'Historiador Landeron est disponible en deux cadrans : noir avec des inscriptions argentées tout en contraste et des index dorés et trotteuse rouge. Ou cadran blanc avec aiguilles et inscriptions bleues, beaucoup plus « sage ».
 
Les aiguilles des heures et des minutes sont en forme de feuille (de type sauge). Le cadran comporte deux compteurs : un disque de chronographe de 45 minutes à 3h et un affichage petite seconde à 9h.

Comme dans le modèle d'origine, on retrouve dans la version avec cadran noir une échelle télémétrique typique de cette époque. Cette fonction permettait de mesurer la distance entre l'observateur et un son. On peut par exemple déterminer la distance d'un orage en mesurant l'intervalle de temps entre la foudre et le tonnerre.
 
En 1946, Cuervo y Sobrinos fabriquait ses propres bijoux et montres, mais c'était aussi un détaillant de premier plan sur le continent américain. La société a vendu certaines des marques horlogères les plus importantes de l'époque, plusieurs entreprises gravant les cadrans de leurs garde-temps avec le nom Cuervo y Sobrinos.
 
Ces montres « co-brandés » ont été produites par Longines, Patek Philippe et Rolex, pour n'en citer que quelques-unes. En outre, les cadrans étaient souvent marqués de la phrase « unicos importadores », une référence à l’exclusivité accordée au prestigieux détaillant. Cuervo y Sobrinos a choisi de reproduire ce texte historique sur le cadran de l’Historiador Landeron.

Montres-de-luxe.com | Publié le 7 Octobre 2020 | Lu 3663 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances