Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

IWC partenaire d'Airspeeder, une série de courses de "voitures volantes"


L’horloger IWC vient d’unir ses forces à celles d’Airspeeder –la première série de courses de voitures volantes électriques au monde– dans le cadre d’un nouveau partenariat alliant ingénierie et chronométrage.



La série de courses Airspeeder est née de l’imagination de Matt Pearson, qui dirige également Alauda, le premier constructeur de voitures volantes électriques de performance au monde ; il s’agit en fait de gros drones capables d’embarquer un être humain.
 
Son idée s’inspire du rôle que joue traditionnellement le sport pour faire évoluer les technologies : Matt Pearson entend créer un nouveau genre de sport automobile afin d’accélérer la révolution
de la mobilité aérienne et de transformer le transport humain, logistique (on remarque DHL également partenaire) et même médical.
 
Selon le calendrier de courses annoncé, des engins e-VTOL (aéronefs électriques à décollage et atterrissage verticaux) fabriqués par Alauda, engagés par des écuries individuelles et conduits par des pilotes d’élite, évolueront à une vitesse maximale de 200 km/h à une altitude qui ne devra pas excéder 40 m.
 
Ces courses aériennes se dérouleront sur des « circuits » conçus électroniquement et seront diffusées dans le monde entier afin de minimiser l’impact environnemental d’une logistique et d’une infrastructure plus complexes.
 
Développé en Australie-Méridionale, le projet Airspeeder réunit quelques-uns des plus brillants professionnels de l’aviation mais aussi de la course et de l’ingénierie automobiles.
 
Si Airspeeder a développé son premier prototype e-VTOL à échelle réduite en 2017, elle n’a cessé depuis d’en affiner le design via la modélisation sur ordinateur, des simulations et des essais intensifs. Son tout dernier engin, le Mk3, s’annonce comme « la première voiture de course volante électrique totalement opérationnelle au monde ».
 
Avec ses drones de course dont l’esthétique rappelle celle des voitures de sport classiques des années 1950, le speeder a une configuration octocoptère avec des rotors profilés, des composites en fibres de carbone de pointe et adopte la toute dernière technologie de batterie EV (reste à savoir si cette énergie est effectivement « verte » ou pas… Mais ceci est un autre débat).
 
De nouvelles avancées en matière de sécurité ont été obtenues grâce à un ensemble de technologies et d’éléments d’ingénierie qui n’ont jamais été utilisés jusqu’ici sur un engin e-VTOL. Parmi ces innovations figure un système anticollision basé sur des LiDAR et des radars  : un « champ de force
virtuel » est ainsi créé autour de l’engin pour assurer une course rapprochée en toute sécurité.
 
Une grille complète de ces Mk3 pilotés à distance est actuellement construite par Airspeeder pour les
courses sans pilote prévues cette année. Le Mk4 devrait être lancé en 2022, avant le coup d’envoi de la
saison inaugurale en équipage.
 
Airspeeder s’annonce comme le sport automobile le plus palpitant et le plus futuriste de la planète. Après une saison inaugurale sans équipage, des pilotes d’élite s’élèveront dans les airs pour s’affronter sur des circuits aériens électroniques au-dessus des paysages les plus spectaculaires du monde. Affaire à suivre…

Montres-de-luxe.com | Publié le 18 Juin 2021 | Lu 1760 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances