Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Kon Tiki : la "bronzo" d'Eterna se pare de bleu


Pratiquement quatre ans après le lancement de la première version Eterna KonTiki en bronze, l’horloger suisse propose une troisième édition limitée (300 exemplaires comme les deux premiers opus) disponible cette fois-ci avec un cadran bleu qui se mariera parfaitement avec la patine de votre boitier ! Compter 3.200 euros, ce qui reste raisonnable pour une montre embarquant un calibre manuf’ affichant une confortable réserve de marche de 65h.




La première mouture -cadran noir- était belle. La deuxième également, avec son cadran vert. Cette troisième version est aussi très réussie avec ce cadran bleu très tendance qui se marie très bien, d’une manière générale, avec le bronze. Qu’il possède encore sa belle couleur chaude et brillante d’origine ou qu’il soit patiné par le temps, les embruns et la vie quotidienne. 
 
Certes, l’utilisation du bronze dans l’horlogerie haut de gamme commence à se banaliser, mais tout de même, cette montre est une réussite et elle embarque un calibre manuf’ 3902A efficace avec ses 65h de réserve de marche, visible à travers le fond saphir du boitier de 44 mm, étanche 200 mètres.
 
Cette pièce, comme toutes les Kon Tiki, rend hommage à la légendaire expédition de Thor Heyerdahl qui, en 1947, traversa l’Océan pacifique sur un radeau. A l’époque, l’aventurier norvégien âgé de 32 ans entrait dans la légende lorsqu’il décida de prouver sa théorie selon laquelle la culture polynésienne était née au Pérou.

Afin de vérifier cette hypothèse -d’ailleurs contredite par d’autres études et contestée par d’autres chercheurs-, il décide avec cinq coéquipiers de traverser le Pacifique à bord d’un radeau en balsa construit selon un modèle Inca : le KonTiki… Après 101  jours d’une traversée de plus de 7.964 km dans des conditions extrêmes, ils arrivent à bon port sur l’atoll de Raroia, avec chacun une montre Eterna au poignet ! La légende était en marche.
 
C’est donc en hommage à cette aventure que les garde-temps sportifs d’Eterna portent, aujourd’hui encore, le nom de KonTiki. Il faudra cependant attendre plus de dix ans -1958- avant que l’horloger réagisse et commercialise une montre célébrant l’aventure du KonTiki (une collection qui compte à ce jour une quinzaine de références).
 
Cette gamme de montres avec ses fameux index en forme de triangle s’est ensuite rapidement imposée et fut un énorme succès commercial ! Pour l’anecdote, l’une des plus belles collections de montres KonTiki se trouve entre les mains d’un Français... Mais ceci est une autre histoire.  

Cette montre s’inscrit donc dans cette lignée et célèbre une fois encore cette grande et belle aventure humaine. On retrouve bien évidemment, les fameux index triangulaires luminescents qui contrastent avec un cadran bleu à motif « granit » offrant une excellente lisibilité, tandis qu’une lunette en céramique bleue unidirectionnelle est munie d’une table de décompression.

Rappelons que cette fonction (rare dans l’horlogerie) indique aux plongeurs, la durée maximale de plongée à une profondeur donnée sans avoir besoin de calculer des paliers de décompression.
 
Le bronze est un métal qui fut longtemps utilisé dans la navigation maritime. En effet, durant des siècles, les bateaux ont été associés au bronze, puisqu’il bénéficie d’une belle résistance à la corrosion de même qu’à l’usure.
 
En cas de contact prolongé avec de l’eau salée, il est capable de résister grâce à son oxydation, c’est-à-dire, grâce à la création d’une couche d’oxyde vert-de-gris en superficie. Cette patine se développe ensuite différemment selon chaque propriétaire en fonction de son style de vie et du lieu de sa résidence.
 
Cette « plongeuse » est équipée d’un bracelet en cuir avec points d’arrêt bleu résistant à l’eau, durable et confortable, dont la teinte brune s’accorde parfaitement au design de la montre. 

Eterna est disponible à Paris et en ligne chez Emile Léon.  Emile Léon est un détaillant horloger atypique en ce sens qu’installé en plein cœur de Paris, et surtout, en plein cœur du luxe parisien, il propose une offre horlogère qui sort des sentiers battus… Jugez-vous-même : Corum et Michel Herbelin côtoient Garmin et Oris, mais également, Alpina, Frédérique Constant, Junghans, Atelier de Monaco, Mido, Triton, Dodane, Junghans, Citizen et quelques autres.
 
Joaillerie Emile Léon
8 rue Royale
75008 PARIS
 
Lundi : 10:00 à 19:00
Mardi : 10:00 à 19:00
Mercredi : 10:00 à 19:00
Jeudi : 10:00 à 19:00
Vendredi : 10:00 à 19:00
Samedi : 10:00 à 19:00
Dimanche : Fermé
 
Téléphone 01 40 20 40 03

Montres-de-luxe.com | Publié le 29 Septembre 2020 | Lu 4872 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances