Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

La Portugieser Eternal Calendar d'IWC entre au Guinness des Records


Dévoilée lors de Watches & Wonders 2024, la Portugieser Eternal Calendar d’IWC a été officiellement reconnue par le Guinness World Records comme étant la « montre-bracelet à phases de Lune la plus précise au monde » avec un écart théorique de seulement un jour en 45 361 055 années !



Depuis l’introduction de son calendrier perpétuel il y a presque quatre décennies, IWC a réalisé de nettes avancées pour améliorer la précision de ses affichages des phases de Lune.
 
Mis au point à l’origine par Kurt Klaus, à l’époque horloger en chef chez IWC, le premier calendrier perpétuel fit ses débuts en 1985 avec la Da Vinci Calendrier perpétuel Chronographe (réf. IW3750). Il offrait alors une précision des phases de Lune de 122 ans.
 
En 2003, IWC dévoilait sa Portugaise Calendrier Perpétuel (réf. 5021) qui se distinguait alors par une précision portée à 577,5 années.
 
La nouvelle Portugieser Eternal Calendar (présentée au printemps dernier à Genève) repousse une fois de plus ces limites avec une précision théorique de plus de 45 millions d’années, elle a été officiellement reconnue comme la « montre-bracelet à phases de Lune la plus précise au monde » par le Guinness World Records (GWR).
 
Pour afficher ces phases lunaires sur une durée aussi longue, un engrenage démultiplicateur a été placé entre le module du calendrier de base et le disque des phases de Lune. Cet engrenage réduit la durée d’un mois calendaire à la durée d’un mois lunaire ou synodique qui comprend 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2,88 secondes.
 
La précision de l’affichage repose sur le nombre de roues utilisées, leurs dimensions et leur nombre de dents. Pour la Portugieser Eternal Calendar, les ingénieurs d’IWC ont mis au point un nouvel engrenage démultiplicateur doté de trois roues intermédiaires – soit deux de plus que le module précédent qui se targuait d’une précision de 577,5 années.
 
Afin de concevoir une solution suffisamment robuste et fiable pendant des périodes extrêmement longues, les ingénieurs ont défini des paramètres clés comme le nombre de dents minimum et maximum par roue.
 
Un programme de simulation, spécialement développé à cette fin, a ensuite été chargé de calculer près de 23 billions de combinaisons différentes de roues et de dents. Dans le cadre d’un processus itératif, les ingénieurs se sont enfin attelés à déterminer la combinaison parfaite de roues pour cette application spécifique.
 
En se basant sur une durée constante du mois synodique de 29 jours, 12 heures, 44 minutes et 2,88 secondes, l’affichage ne devrait en théorie s’écarter de la course effective de la lune que d’un jour au bout de 45 361 055 années.

Montres-de-luxe.com | Publié le 28 Juin 2024 | Lu 1852 fois







Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail