Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



MB&F LM101 : arrivée de la version platine en 33 exemplaires


Alors que le SIHH démarre dans quelques jours, MB&F vient de dévoiler une nouvelle édition de sa fameuse Legacy Machine 101, qui arrive cette année en une série limitée en platine de 33 pièces pour le monde. Une splendide manière de commencer l’année.



Lancée en 2014, la Legacy Machine 101 (2011 pour la Legacy Machine) incarne ce qu’il y a d’essentiel dans une montre : son balancier. C’est lui qui détermine la précision de la régulation, la réserve d’énergie disponible jusqu’au prochain remontage et, bien entendu, le temps qui passe. Après l’or rouge et l’or blanc, après la Frost, la LM101 est désormais disponible en platine 950 poli et satiné avec son splendide cadran bleu caractéristique de ce métal chez MB&F. Série extrêmement limitée de 33 pièces, pas une de plus ! Et qui clôture probablement cette série de LM101…
 
Visuellement, la LM101 (montre de 40 mm vs 44mm pour les autres Legacy) est donc dominée par un grand balancier « suspendu ». Quant aux deux  cadrans d’un blanc pur, ils flottent un peu au-dessus de la platine finement soleillée du mouvement. En haut à droite, des aiguilles en or bleui contrastent avec le fond immaculé pour indiquer les heures et les minutes. En-dessous, un cadran similaire mais plus petit affiche les 45 heures de la réserve de marche.
 
Le verre saphir qui protège le cadran est quasi invisible… A tel point que l’imposant balancier suspendu à deux arches finement sculptées dans un bloc massif de métal, parait à portée de doigts ! L’effet miroir du verre obtenu en surface a nécessité plus de cinq heures de polissage. Au verso, le verre est bombé pour réduire l’épaisseur de la carrure et, visuellement, la hauteur de la montre. Il dévoile un mouvement fini à la main.
 
Le style, emprunté aux montres de poche d’autrefois (que Maximilian Busser adore), témoigne de l’importance accordée à la légitimité historique. La fidélité au passé s’exprime bien sûr à travers les incontournables Côtes de Genève, les angles polis, les chatons en or et les vis bleuies, mais pas seulement… De fait, ce calibre annonce une nouvelle ère pour la marque puisqu’il est le tout premier à avoir été entièrement conçu et développé par MB&F. Alors que les finitions relèvent du travail de l’horloger indépendant Kari Voutilainen, l’architecture et la construction sont à 100% MB&F.
 
De prime abord, ce calibre ressemble à celui de la Legacy Machine N°1… Mais ce n’est qu’une apparence ! En effet, il ne s’agit pas d’un modèle LM1 en « version réduite », mais bel et bien d’une nouvelle « machine », conçue et développée en interne par MB&F. Au coeur de tout mouvement de montre mécanique, on trouve un balancier et un spiral dont les oscillations doivent être isochrones (de durée constante) pour assurer la précision. Rappelons que Maximilian Büsser est fasciné, de longue date, pour les balanciers à oscillations lentes des montres de poche d’autrefois qui battaient à 2,5 Hz / 18’000 A/h au lieu des 4 Hz / 28’800 A/h usités aujourd’hui.

Le balancier n’est plus comme de coutume dissimulé au dos du mouvement. Il flotte ici au-dessus des cadrans. Placé ainsi, l’oscillateur peut être jugé d’avant-garde. Il reste cependant traditionnel avec sa grande taille, 14 mm de diamètre, ses vis de réglage expressément développées pour MB&F, son spiral à courbe Breguet et son piton mobile. Si vous pensiez que le balancier de la Legacy Machine N°1 était grand, vous n’avez rien vu, celui-ci semble encore plus imposant dans le diamètre réduit de la LM101.
 
Les cadrans blancs de l’heure et de la réserve de marche sont tous deux très lisibles grâce au fort contraste des aiguilles bleues (là encore, un classique horloger). D’autre part, l’effet tridimensionnel produit par le balancier « flottant dans l’espace » est accentué par ces cadrans qui eux, « flottent » juste au-dessus du mouvement. Ces derniers, légèrement bombés et translucides, sont réalisés avec la technique de la laque tendue –qui consiste à appliquer plusieurs couches de laque que l’on chauffe pour qu’elles s’étirent sur la surface du cadran. Soulignons la fixation placée en-dessous des cadrans qui élimine l’emploi de vis disgracieuses. Enfin, un fin cercle doré entoure chaque cadran pour renforcer leur classicisme intemporel.
 
Comme indiqué précédemment, c’est le célèbre maître horloger Kari Voutilainen qui a assuré la justesse historique du design des ponts et des finitions raffinées du mouvement. A noter le décor soleillé gravé à la surface de la platine (côté cadran). Mais c’est dans le style et les finitions des ponts et platines visibles au verso que Voutilainen a particulièrement excellé et mis son talent en avant. Il a merveilleusement respecté l’histoire à travers des ponts aux formes incurvées et, comme le veut la tradition, largement espacés entre eux et par rapport au bord du boîtier en platine.
 
Au verso du mouvement, des rubis surdimensionnés logés dans des chatons en or polis à l’extrême forment des contrepoints saisissants aux côtes de Genève qui traversent les ponts aux courbes sensuelles. S’ils créent un lien avec les pierres rencontrées dans les beaux mouvements de montres de poche anciennes, ces coussinets ont aussi un rôle fonctionnel. Ils accroissent en effet la longévité car ils reçoivent des pignons de grand diamètre et contiennent plus d’huile...

Spécificités techniques

Mouvement tridimensionnel développé en interne par MB&F
Esthétique et finitions réalisées par Kari Voutilainen
Remontage manuel, un seul barillet
Balancier : modèle spécifique de 14 mm de diamètre doté de quatre vis de réglage traditionnelles, flottant au-dessus du mouvement et des cadrans
Spiral : courbe traditionnelle Breguet et piton mobile
Fréquence : 18’000 A/h – 2,5 Hz
Nombre de composants : 229
Nombre de rubis : 23
Chatons : or poli
Finitions : réalisés à la main dans le style du XIXe siècle, angles polis dont des rentrants faits main, côtes de Genève, gravures main
 
Réserve de marche : 45 heures
 
Fonctions : heures, minutes et réserve de marche. Grand balancier suspendu au-dessus des cadrans
 
Boitier en platine 950
Dimensions : 40 mm de diamètre, 16 mm d’épaisseur
Nombre de composants : 35
Verre saphir fortement bombé sur le cadran et verre saphir au fond du boîtier. Traitement antireflet sur les deux faces
 
Bracelet alligator cousu main noir boucle personnalisée en platine assortie au boîtier

Montres-de-luxe.com | Publié le 11 Janvier 2016 | Lu 638 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos