MB&F Legacy Machine Perpetual : rare édition en or jaune


Dévoilée en 2015, la série LM Perpetual fait partie des « best sellers » de MB&F. A raison d’ailleurs. A cet effet, ce garde-temps a été couronné comme « Meilleure Montre Calendrier » au GPHG 2016. Déjà proposé en éditions limitées en or blanc, or rose, platine et titane, ce QP revient cette année dans une belle série de 25 exemplaires en or jaune avec cadran bleu profond. Compter dans les 176.000 euros.



L’or rose est un matériau « très courant » dans l’horlogerie haut de gamme. Mais pas chez Maximilian Büsser et ses amis qui privilégient généralement, d’autres métaux ou des ors blanc ou rose. En quinze ans chez MB&F, une seule « Machine » a été présentée en or jaune : il s’agissait à alors de la LM101 Frost YG.
 
Oui mais voilà, l’or jaune reste un « must » dans le luxe. Donc aujourd’hui, cinq ans plus tard, la marque revient à ce métal précieux avec la Legacy Machine Perpetual Yellow Gold!
 
Lire aussi : MB&F Legacy Machine Perpetual : le QP autrement
 
Rappelons que ce QP fut développé en collaboration avec l’horloger indépendant irlandais Stephen McDonnell. C’est lui qui a créé le mouvement LM Perpetual et ses 581 composants ; de A à Z en vue d’une utilisation simple et sans risque.
 
Pour ce faire, il a totalement réinventé cette complication du quantième perpétuel conventionnel, éliminant ses inconvénients habituels : notamment les sauts de date malencontreux ou les dommages lors du réglage. Son secret ? Une base mensuelle de 28 jours, qui ajoute juste les quantièmes nécessaires selon la durée du mois.

Ce moteur d’exception et de haute horlogerie est associé à un cadran ajouré, ici bleu foncé. Il dévoile l’ensemble de la complication et le balancier suspendu (devenu l’une des signatures de MB&F et plus précisément, sur la Legacy Machine).
 
Un système novateur, développé spécialement pour ce modèle permet aux sous-cadrans de « flotter » au-dessus du mouvement, sans attaches apparentes. Ajourés, ils reposent en fait sur des tenons invisibles, impossibles à placer dans les mécanismes de calendriers perpétuels traditionnels car ils bloqueraient le mouvement du grand levier !
 
En suivant le tour du cadran dans le sens des aiguilles, on découvre l’affichage des heures et des minutes, niché entre les arches du balancier, à 12h, du jour de la semaine à 3h, de la réserve de marche à 4h, du mois à 6h, du cycle rétrograde des années bissextiles à 7h et de la date à 9h.
 
Série limitée de 25 exemplaires.



Montres-de-luxe.com | Publié le 4 Février 2020 | Lu 1766 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos