Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Advertisement

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

MB&F : la LM Perpetual se fait acier avec cadran saumon


Lancée en 2015, la collection LM Perpetual de MB&F a depuis été réalisée en or rose, platine, or blanc, titane, or jaune et palladium. En 2023, une nouvelle variation en acier dotée d’un très beau cadran saumon rejoint cette grande famille horlogère… On remarque que cette nouvelle édition hérite par ailleurs des poussoirs correcteurs ergonomiques vus pour la première fois sur les éditions LM Perpetual EVO.



On s’en souvient, pour créer ce QP de 44 mm (étanche à 30 mètres) de nouvelle génération, MB&F et l’horloger indépendant irlandais Stephen McDonnell sont partis d’une feuille blanche pour totalement réinventer une des plus traditionnelles complications horlogères : le fameux calendrier perpétuel.
 
Pour rappel, le calendrier perpétuel est l’une des grandes complications traditionnelles. Il effectue le calcul complexe, apparemment aléatoire, du nombre variable de jours dans chaque mois — y compris des 29 jours du mois de février pour les années bissextiles.
 
Cependant, les modèles traditionnels présentent quelques inconvénients: sauts de date malencontreux, dommages relativement fréquents si on effectue le réglage quand le changement de date est en cours, et compromis relatifs au montage de modules sur des mouvements de base.

Le résultat fut alors la Legacy Machine Perpetual plus connue sous le nom de LM Perpetual, arborant un mouvement maison développé à partir de zéro dans le but d’éliminer les inconvénients de ses équivalents plus conventionnels.
 
Rappelons que la LM Perpetual se caractérise par un calibre de 581 composants complètement intégrés -pas de module monté sur un mouvement de base, les connaisseurs apprécieront-, doté d’un système révolutionnaire pour calculer le nombre de jours de chaque mois.
 
Côté esthétique, ce calendrier perpétuel réinterprète le design traditionnel de manière « holistique », en présentant la complication dans son ensemble et sans recours à un véritable cadran, le tout surplombé d’un impressionnant balancier suspendu.

Le mouvement complètement intégré spécifique à la Legacy Machine Perpetual a été conçu de A à Z en vue d’une utilisation sans risque : plus de dates sautées ou de rouages grippés et, grâce à des poussoirs de correction qui se désactivent automatiquement, plus de problèmes dus aux changements du calendrier. 
 
Les mécanismes traditionnels de calendrier perpétuel prennent pour référence les mois de 31 jours et « suppriment » les quantièmes superflus pour ceux qui en comptent moins -ils passent en accéléré sur les dates inutiles au cours du changement de date. Un calendrier perpétuel traditionnel passe du 28 février au 1er mars en faisant défiler rapidement les 29, 30 et 31 avant de s’arrêter sur le 1er.
 
Avec la LM Perpetual, le système traditionnel de calendrier perpétuel est inversé. Un « processeur mécanique » remplace l’encombrant système de grand levier conventionnel et prend pour référence le mois de 28 jours, ajoutant les quantièmes nécessaires pour les autres.

On obtient le nombre exact de jours pour chaque mois sans passer par un avancement rapide et sans devoir sauter des jours superflus. De plus, alors que le calendrier perpétuel traditionnel implique le défilement de 47 mois pour corriger l’année bissextile, la LM Perpetual dispose d’un poussoir spécifique pour la régler instantanément.
 
Avec le cadran (très beau dans cette version « saumon » par ailleurs très tendance) ajouré qui dévoile l’ensemble de la complication et le balancier suspendu, la mécanique parfaitement harmonieuse de la LM Perpetual prend clairement la vedette.
 
Et, grâce à un « subterfuge » technique, le fascinant balancier qui plane en hauteur est relié à l’échappement placé au dos du mouvement par ce qui est probablement l’axe de balancier le plus long au monde.

Un système novateur, développé spécialement pour la LM Perpetual, permet aux sous-cadrans de « flotter » au-dessus du mouvement, sans attaches apparentes. Ajourés, ils reposent sur des tenons invisibles, impossibles à placer dans les mécanismes de calendriers perpétuels traditionnels car ils bloqueraient le mouvement du grand levier.
 
En suivant le tour du cadran dans le sens des aiguilles, on découvre l’affichage des heures et des minutes, niché entre les élégantes arches du balancier, à 12 heures, du jour de la semaine à 3 heures, de la réserve de marche à 4 heures, du mois à 6 heures, du cycle rétrograde des années bissextiles à 7 heures et de la date à 9 heures.
 
En 2016, la Legacy Machine Perpetual gagnait le Prix de la montre calendrier lors du GPHG (Grand Prix d’Horlogerie de Genève)…

Montres-de-luxe.com | Publié le 29 Mars 2023 | Lu 3939 fois


Advertisement



Advertisement

Retrouvez Montres-de-luxe.com sur
Facebook
X


Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail