Omega Seamaster Aqua Terra : 55 grammes pour la mesure du temps qui passe


Si certains aiment les montres lourdes et leur côté « rassurant » au poignet, d’autres préfèrent clairement l’ultraléger. Une tendance initiée il y a une grosse dizaine d’années. Aujourd’hui, c’est au tour d’Omega de rejoindre le cercle des marques proposant de l’ultra-light avec cette Seamaster Aqua Terra développée pour le golfeur Rory McIlroy qui pèse 55 grammes tout compris !



De plus en plus d’horlogers se lancent dans l’ultraléger. Une tendance initiée au tout départ avec les modèles en titane, puis ensuite avec Richard Mille et sa montre pour Nadal (moins de 20 grammes) suivi par d’autres comme BRM, Hamilton, Breitling, Graham, Montblanc ou encore Rado avec une montre de 56 grammes ! Liste non exhaustive bien évidemment.  
 
Aujourd’hui, c’est donc au tour d’Omega de se lancer sur le marché de la montre ultra-légère mais également ultra-résistante avec ce garde-temps développé pour le sport et les sportifs de haut niveau : en l’occurrence, ce modèle a été conçu pour le golfeur irlandais Rory McIlroy –qui fut sponsorisé par Audemars Piguet dans sa jeunesse-, ambassadeur Omega depuis 2013.
 
L’ambassadeur Omega a épaulé l’équipe de développement pour créer la montre qui répondrait parfaitement aux attentes des sportifs. « Je suis fier d’avoir joué un rôle dans le développement de la nouvelle montre de sport ultra-légère d’Omega. Je sais ce que recherche un athlète en matière d’horlogerie et, à travers cette collaboration, nous avons réussi à perfectionner la montre idéale. La nouvelle Ultra Light est extrêmement agréable à porter, quel que soit le sport que vous pratiquez » indique Rory McIlroy.

Le boîtier de 41 mm, le fond du boîtier et la couronne sont façonnés à partir d’un alliage appelé titane gamma, utilisé pour la première fois par Omega. Ce matériau unique, privilégié par l’industrie aéronautique en raison de son extrême résistance, est plus solide et plus léger que le titane conventionnel.
 
Au terme de longues recherches et de plusieurs essais, l’horloger est parvenu à réduire la quantité de matière utilisée pour le cadran. Un résultat qui a permis d’alléger la montre sans affecter son esthétique. Nouveauté Omega : la couronne télescopique qui peut être repoussée à l’intérieur du boîtier quand elle n’est pas utilisée. Ce détail ergonomique évite toute gêne des mouvements de la main pendant la pratique sportive. Par contre, coté tarif... 45.000 euros soit près de 820 euros le gramme ! 

L’Ultra Light est entraînée par le tout premier mouvement en… titane Omega. Pour limiter les frottements entre les composants, les ponts et la platine sont façonnés en titane céramisé, un matériau qui confère au mouvement sa couleur grise foncée particulière. Le calibre 8928 Titanium à remontage manuel avec échappement Co-Axial est certifié Master Chronometer par l’Institut Fédéral Suisse de Métrologie (METAS). Il peut résister à des champs magnétiques de 15 000 gauss. Cette montre est garantie cinq ans.
 
Conçue pour limiter les reflets du soleil, cette Aqua Terra à la finition matte se distingue par ses touches de couleur vives sur l’aiguille des secondes en aluminium, le logo Seamaster, les index des quarts d’heure et les surpiqûres du bracelet. Elle est proposée au choix dans trois coloris : rouge, vert ou bleu. Chaque Ultra Light est présentée sur un bracelet en caoutchouc et fournie avec un bracelet en tissu pour encore plus de confort en cas de besoin.





Montres-de-luxe.com | Publié le 27 Août 2019 | Lu 2827 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos