Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Omega Seamaster Planet Ocean "Deep Black"


Omega vient de présenter quatre nouvelles Planet Ocean dans une nouvelle collection baptisée Deepblack. Quatre « plongeuses » étanches à 600 mètres dotées de boitiers en céramique noire mate de 45,5 mm qui embarquent un calibre manufacture automatique trois aiguilles-date et GMT. L’ensemble de cette nouvelle collection Seamaster Planet Ocean sera révélé en exclusivité le 30 juin au Printemps Haussmann.



C’est une première pour la collection P.O. d’Omega puisque chaque boitier « Deep Black » (45,5 mm au lieu de 43,5 mm habituellement) a été façonné à partir d’un seul bloc de céramique. A noter que les lunettes unidirectionnelles et les cadrans -ultra-lisses et dotés de nouveaux chiffres arabes- sont également usinés dans la même matière.
 
Sur les deux modèles en noir et or Sedna, les cadrans et les boitiers en céramiques ont été polis pour obtenir un effet brillant alors que les versions « bleu » et « rouge » sont brossées, avec un effet mat (on préfère, c’est plus masculin).
 
A noter sur le cadran, l’apparition d’une échelle 24h -relativement discrète, trop ?- qui permet de lire l’heure par la biais de l’aiguille 24h prévue à cet effet. L’échelle de plongée reste quant à elle indiqué sur la lunette en céramique -quasi-inrayable-, en Liquidmetal ou en Ceragold selon le modèle. Pour le modèle « noir », du Liquidmetal est également utilisé pour le symbole He figurant sur la valve à hélium et pour le symbole Omega qui apparait sur la couronne de remontoir. Sur les modèles « bleu » et « rouge », ces deux symboles sont en couleurs grâce à l’ajout de caoutchouc injecté. Toujours sur ces deux modèles, les 15 premières minutes de la lunette sont colorées. 

Les aiguilles et les index sont réalisés, selon les versions, en or Sedna ou en or blanc. Tous deux sont revêtus de Superluminova blanc qui émet un halo vert ou bleu.

Naturellement, lorsque la nuit envahit le cadran en céramique noire d’une extrême pureté, les chiffres et les index apparaissent en luminescence bleue. Le point à 12 heures apporte une touche de luminosité (verte) supplémentaire. A noter que la nuit l’aiguille des heures, l’aiguille GMT et la trotteuse « s’allument » de bleu tandis que l’aiguille des minutes brille en vert.
 
Ces nouvelles plongeuses de chez Omega embarque le calibre 8906 Master Chronometer résistant à des champs magnétiques de 15.000 gauss. Rappelons que ce mouvement permet de changer de fuseau horaire de manière extrêmement simple, puisque l’aiguille des heures se désolidarise de celles des minutes.

​Toutes ces montres possèdent la certification habituelle COSC avec en plus, une batterie de huit tests définis par l’institut fédéral suisse de métrologie (Metas). Comme toutes les Omega dotées de calibres manuf’, ce garde-temps est garanti quatre ans.
 
Enfin, les bracelets en caoutchouc noirs offrent un aspect textile du plus bel effet. A noter la présence de coutures contrastées, d’un revêtement antibactérien et d’un motif vague qui figure sur l’envers (qui permet également à l’eau de mieux s’échapper). La boucle déployante est en titane tandis que le dessus du fermoir est disponible en céramique avec deux types de finitions différentes.   



Montres-de-luxe.com | Publié le 17 Juin 2016 | Lu 4026 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos