Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Oyster Perpetual Yacht-Master 42 : incroyablement légère


On se souvient de l’été 2021… A l’époque, le navigateur Ben Ainslie, skipper de l’équipe de Grande-Bretagne en SailGP et « Témoignage Rolex » portait une Yacht-Master en titane RLX de 42 mm réalisée en pièce unique. Depuis le dernier Watches & Wonders Geneva, ce garde-temps robuste et ultraléger à la fois entre enfin dans le catalogue de la marque à la couronne.



Pendant des années et des années, le titane fut un métal très peu utilisé chez Rolex. A part sur le fond vissé de la Deep Sea et à part une Yacht-Master au boitier en titane RLX en pièce unique fabriquée pour Ben Ainslie et aperçut à quelques rares occasions en photo au poignet de ce skipper également « Témoignage Rolex ». Avec un bracelet de type Nato ou similaire.
 
Depuis novembre 2022, il y avait également la très rare Deepsea Challenge de 50 mm dont le boitier et le bracelet sont réalisés en titane RLX. Et qui fut d'ailleurs la toute première Rolex entièrement fabriquée dans ce métal. Depuis quelques jours, cette Yacht-Master est donc la seconde Rolex en titane.
 
Comme on pouvait l’imaginer à l’époque, la Yacht-Master de Ben Ainslie préfigurait effectivement celle qui vient d’être présentée à Genève. Même si les deux montres sont différentes… Cette Oyster Perpetual Yacht-Master 42 est donc, elle aussi, déclinée en titane RLX –un alliage robuste et léger– et assortie d’un bracelet Oyster dans la même matière.
 
Cette nouvelle version ultralégère (le rapport poids-volume lors de la prise en main est proprement étonnant) se distingue par une finition satiné technique ; un satinage marqué, caractéristique des montres Rolex en titane RLX et, étendue aux flancs de carrure, à la tranche des maillons du bracelet et aux côtés du couvercle du fermoir. Pour un aspect presque « furtif ».

Les arêtes supérieures, préalablement chanfreinées, des cornes de la carrure sont quant à elles brillantes, tandis que l’épaulement de protection de la couronne est poli. Le rendu de cette montre est exceptionnel. De toute beauté. Mais attention, il semblerait que ce modèle soit très compliqué à acheter, une fois encore… En tout cas lors de la première année de production.
 
Avec sa lunette tournante bidirectionnelle dotée d’un disque Cerachrom en céramique noir mat
avec graduations et chiffres en relief et polis, cette Yacht-Master 42 en titane RLX reste fidèle à l’esthétique du modèle dévoilé en 2019. Elle arbore un cadran noir intense, finition satiné fin et son bracelet Oyster dispose de la rallonge rapide de confort Easylink.
 
La nouvelle version de la Yacht-Master 42 est équipée du calibre 3235, un mouvement qui lui permet d’afficher la date (le modèle unique de Ben Ainslie n’affiche pas la date) en plus des heures, des minutes et des secondes. Comme toutes les montres Rolex, elle bénéficie de la certification Chronomètre Superlatif.

Le titane RLX est un alliage de titane grade 5 spécialement sélectionné par Rolex. Comme tout alliage de titane, il se distingue par sa légèreté ainsi que par sa résistance mécanique et à la corrosion. Le titane RLX se caractérise aussi par le fait qu’il peut être ouvragé de manière à présenter des finitions polies, brillantes ou satinées en accord avec les exigences de la marque.
 
En raison de sa résistance mécanique élevée, il est toutefois difficile à travailler et son utilisation a ainsi impliqué la mise en place de processus de fabrication spécifiques.
 
Le boîtier Oyster de la nouvelle version de la Yacht-Master 42, d’un diamètre de 42 mm, est garanti étanche jusqu’à 100 mètres de profondeur. La couronne de remontoir Triplock, munie d’un système de triple étanchéité et protégée par un épaulement taillé dans la carrure, se visse solidement sur le boîtier. Quant à la glace, surmontée de la loupe Cyclope à 3h pour une meilleure lecture de la date, elle est en saphir pratiquement inrayable et bénéficie d’un traitement antireflet.

La nouvelle version de la Yacht-Master 42 est équipée du calibre 3235, un mouvement entièrement développé et manufacturé par Rolex, dévoilé en 2015 et introduit sur le modèle dès son lancement
en 2019.
 
Ce calibre 3235 intègre l’échappement Chronergy, breveté, qui combine un haut rendement énergétique avec une grande sécurité de fonctionnement. Réalisé en nickel-phosphore, cet échappement résiste aux champs magnétiques élevés. Le mouvement comprend aussi le spiral Parachrom bleu, produit par Rolex dans un alliage paramagnétique.
 
Ce spiral présente également une grande stabilité face aux variations de température ainsi qu’une haute résistance aux chocs. Il est en outre muni d’une courbe terminale Rolex, qui assure la régularité de la marche dans toutes les positions.

L’oscillateur est monté sur des amortisseurs de chocs haute performance Paraflex, développés par la marque et brevetés, qui confèrent au mouvement une résistance aux chocs accrue. Quant à la masse oscillante, elle est dès à présent dotée d’un roulement à billes optimisé. La réserve de marche de ce calibre « maison, très confortable, s’élève à 70h.
 
La nouvelle version de la Yacht-Master 42, réalisée en titane RLX, est assortie d’un bracelet Oyster. Développé à la fin des années 1930, ce bracelet à trois mailles reste le bracelet le plus répandu
de la collection Oyster Perpetual. Il est ici équipé d’un fermoir de sécurité Oysterlock à boucle déployante, prévenant toute ouverture involontaire.
 
Il dispose de la rallonge rapide de confort Easylink, développée par Rolex, qui permet d’ajuster facilement sa longueur d’environ 5 mm (pratique en été ou dans les pays chauds quand le poignet a tendance à gonfler). Ce bracelet intègre de plus, à l’intérieur de ses maillons, des inserts en céramique –conçus par la marque et brevetés– qui améliorent sa fluidité au porter et sa longévité.

Comme toutes les montres Rolex, l’Oyster Perpetual Yacht-Master 42 bénéficie de la certification Chronomètre Superlatif, redéfinie par Rolex en 2015. Ce titre atteste que chaque montre qui sort des ateliers de la marque a subi avec succès une série de tests menés par Rolex dans ses propres laboratoires et selon ses propres critères, à la suite de la certification officielle de son mouvement par le Contrôle officiel suisse des chronomètres (COSC).
 
Les tests de certification internes portent sur la montre dans son ensemble, une fois le mouvement emboîté, afin que ses performances superlatives au poignet en matière de précision, d’étanchéité, de remontage automatique et d’autonomie soient garanties.
 
La précision d’un Chronomètre Superlatif Rolex est ainsi de l’ordre de –2/+2 secondes par jour – l’écart de marche toléré par la marque pour une montre terminée est beaucoup plus faible que celui admis par le COSC pour la certification officielle du seul mouvement.
 
Le statut de Chronomètre Superlatif est symbolisé par le sceau vert dont est assortie chaque montre Rolex et s’accompagne d’une garantie internationale de cinq ans.

Montres-de-luxe.com | Publié le 11 Avril 2023 | Lu 12188 fois