Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Perrelet Turbine Erotic : attention, "explicit time"


Une décennie plus tard, la marque horlogère Perrelet poursuit le développement de ses montres Turbine Erotic avec deux nouvelles séries limitées à 50 exemplaires (en acier) par modèles : même concept que les précédentes avec des cadrans coquins qui affichent des dessins mangas érotiques.



Ce n'est un secret pour personne que les deux éléments esthétiques clés de cette collection Perrelet, présentée pour la première fois en 2009 avec sa technologie brevetée, sont la turbine en mouvement (non fonctionnelle) et ses sous-cadrans.
 
Au fil des années, de nombreux thèmes ont été explorés : des modèles dédiés au monde de l'aviation et de la course automobile, aux tendances de la mode comme les motifs de camouflage ou les teintes arc-en-ciel, pour n'en citer que quelques-uns.
 
Mais aussi, des modèles à thème érotique que la marque relance cette année en introduisant deux nouvelles éditions limitées en acier. Cela fait plus de dix ans que ça n’était pas arrivé !

L'art de fabriquer des montres érotiques remonte aux années 17ème siècle. Mais le véritable pas en avant dans la construction de ces instruments eut lieu au 18e siècle lorsque les mouvements à répétition minute furent inventés. Le système des marteaux frappant sur un gong permettait alors, du même coup, de donner vie à des petits personnages, des scènes champêtres ou des scènes coquines.
 
Ces montres de gousset étaient principalement fabriquées en Angleterre, en France ou à Genève. Un couvercle actionné par un poussoir secret laissait apparaître une scène libertine où s’ébattait un automate animé. A l’époque, ces garde-temps faisaient souvent parties de la corbeille de mariée… Et l'heureuse élue les distribuait ensuite aux demoiselles d’honneur.
 
Mais en 1817, l’église interdit la production de ces montres. Certaines pièces furent alors saisies et un bon nombre d’entre elles furent détruites, ce qui explique leur rareté aujourd’hui.

Une tendance qui fut relancée par Jean-Claude Biver (encore lui) dans les années 90, lorsqu’il était patron de Blancpain avec la création, à l’époque, d’un automate érotique sur une montre-bracelet (des pièces encore produites de manière confidentielle par l’horloger du Brassus)
 
Aujourd’hui, quelques marques (dont Ulysse Nardin, Chopard, Sven Andersen et quelques autres) proposent encore ce type de complications et ces cadrans coquins. Des séries limitées ou des pièces uniques réalisées sur-mesure pour le plus grand plaisir de leurs clients.
 
Espérons que le « politiquement correct » qui règne en maitre dans l’industrie du luxe ne viendra pas perturber la commercialisation de ce type de montres ! En tout cas, pas chez Perrelet… Dans ces deux éditions limitées, des scènes érotiques embellissent les sous-cadrans des nouvelles références « Turbine Erotic » A4062/S2 et A4062/S3.

Des personnages de style manga Hentai japonais animent deux scénarios érotiques dans les tons gris, noir et rouge vif. Ces illustrations se matérialisent dans leur intégralité lors de la rotation à grande vitesse de la turbine à 12 pales. A l’arrêt la Turbine occultant les motifs fait office de « censure ».
 
Cette série spéciale est une édition limitée à 50 pièces chacune. Le boîtier, le cadran, le mouvement et le bracelet sont identiques pour les deux versions. Ce qui les distingue, sont les scènes érotiques représentées sur le cadran inférieur (deux des quatre dessins déjà présents en 2011).
 
Par rapport à la précédente série Turbine Erotic, ces nouvelles éditions adoptent le boîtier redessiné et introduit avec la collection Turbine EVO en 2019.

Réalisé en acier et étanche à 5 atm, il mesure 44 mm et présente des cornes redessinées, une lunette plate et lisse et les flancs cannelés caractéristiques du boîtier Perrelet. La couronne proéminente avec le logo de la maison permet une meilleure tenue lors de la mise à l'heure ou du remontage de la montre.
 
La turbine à 12 pales est protégée par un verre saphir. Elle est réalisée en aluminium anodisé noir avec cinq contrepoids en tungstène et tourne au rythme du mouvement du poignet. Plus la rotation est rapide (n’allez pas vous imaginer des choses), plus les scènes érotiques sur les sous-cadrans sont visuellement accentuées.
 
Les index des heures, mélangés à des chiffres arabes pairs, ainsi que les aiguilles des heures et des minutes sont remplis de Superluminova blanc pour une lisibilité optimale dans toutes les conditions de lumière. L'aiguille rouge des secondes anime le cadran et s'accorde avec la couleur plus vive des représentations sur les sous-cadrans.
 
Ces montres sont animées par le calibre automatique P-331-MH qui offre une réserve de marche de 42h. Ce mouvement est couvert par les prestigieuses certifications Chronofiable et COSC. Le hublot en verre saphir du fond du boîtier révèle le grainage circulaire des ponts et la masse oscillante ajourée et rhodiée, ornée du logo de la maison.
 
Les deux modèles "Turbine Erotic" sont livrés avec un bracelet de cuir noir impression alligator doublé de caoutchouc, fermé par une boucle déployante personnalisée avec le logo Perrelet.

Montres-de-luxe.com | Publié le 2 Décembre 2022 | Lu 4663 fois