Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Raymond Weil Freelancer David Bowie


L’horloger suisse Raymond Weil, vient de dévoiler une Freelancer dotée d’un boitier en acier de 42 mm avec un cadran noir qui illustre un disque vinyle et un portrait sur le fond qui rendent hommage à David Bowie, popstar britannique du rock et icône des seventies, disparu récemment.



Cette nouvelle édition limitée de chez Raymond Weil s’annonce donc comme un hommage à la vie et à la carrière musicale de l’un des artistes les plus célèbres de tous les temps : David Bowie. A noter cependant que vue la personnalité de cette popstar hors-norme et déjantée -au moins à ses débuts- on aurait pu imaginer une montre un peu plus folle et décalée…
 
Créé alors que le « caméléon » aurait fêté cette année son 70ème anniversaire, ce garde-temps illustre certains des personnages imaginés par Bowie, artiste à la créativité remarquable, visionnaire singulier et homme aux mille visages et voix. 

Dans un boîtier en acier de 42 mm, un cadran évoquant un disque vinyle (que les « moins de vingt ne peuvent pas connaitre ») affiche certains des codes les plus emblématiques de l’artiste britannique. On retrouve ainsi à 12h, le fameux éclair peint sur le visage de Bowie sur la pochette de l’album Aladdin Sane en 1973.
 
Quant au logo pop-art conçu par Andy Warhol tout spécialement pour David Bowie et révélé sur la pochette de l’album Diamond Dogs en 1974, il signe le cadran (à 6h) de cette édition limitée à 3.000 exemplaires. 

Cette Freelancer bat au rythme d’un mouvement mécanique automatique qui se laisse deviner sous un portrait de David Bowie, immortalisé, en 1974, par le célèbre photographe des légendes, Terry O’Neill. Une photographie imprimée à même le saphir du fond du boîtier de la montre, sur laquelle l’artiste défie le monde de son regard atypique (ils avaient les yeux vairons) et magnétique. 
 
Son dernier album, ★, sorti l’an dernier lui a valu certaines des meilleures critiques de sa distinguée carrière et lui a permis de remporter sept récompenses lors des Grammy Awards et des Brit Awards 2017. 

Montres-de-luxe.com | Publié le 12 Octobre 2017 | Lu 1554 fois


Alpina | Anonimo | Armin Strom | Audemars Piguet | Ball Watches | Baume et Mercier | Bell & Ross | Blancpain | Boucheron | Bovet | Breguet | Breitling | Bremont | BRM | Bulgari | Bulova | Carl F. Bucherer | Cartier | Chanel | Chaumet | Chopard | Christophe Claret | Chronoswiss | Citizen | Concord | Corum | Cuervo y sobrinos | De Bethune | Dior | Ebel | Eberhard & co | Eterna | F.P. Journe | Fortis | Franck Muller | Frédérique Constant | Glashütte Original | Girard-Perregaux | Graham London | Greubel-Forsey | Gucci | Hamilton | Hanhart | Harry Winston | Hautlence | Michel Herbelin | Hermès | Hublot | HYT | IWC | Jaeger Lecoultre | Jaquet Droz | JeanRichard | Junghans | Lange & Söhne | Longines | Louis Erard | Louis Moinet | Louis Vuitton | MATWatches | Maurice Lacroix | MB & F | Meistersinger | Mido | Montblanc | Movado | Moser | Nomos | Omega | Oris | Panerai | Parmigiani Fleurier | Patek Philippe | Paul Picot | Pequignet | Perrelet | Piaget | Porsche Design | Rado | Raidillon | Ralf Tech Watches | Ralph Lauren | Raymond Weil | Richard Mille | Roger Dubuis | Rolex | Romain Jérôme | Saint Honoré | Seiko | SevenFriday | Speake-Marin | Swatch | Tag Heuer | Tiffany | Tissot | Tudor | Ulysse Nardin | Urwerk | Vacheron Constantin | Van Cleef & Arpels | Victorinox | Vulcain | Zenith | Autres marques