Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Raymond Weil Freelancer : belle série limitée "bronzo"


Surfant, comme de nombreuses marques sur la vague du bronze, la maison horlogère indépendante et familiale Raymond Weil, vient de dévoiler un nouveau chronographe Freelancer (43,5 mm) en bronze doté d’un cadran gris fumé bicompax embarquant un calibre à remontage automatique. Edition limitée à 300 exemplaires pour le monde. Un garde-temps qui s’inspire de l’univers de la moto.



Le Freelancer bronze bi-compax est un modèle d’inspiration vintage guidé par la route et inspiré par un objet d’exception : une moto personnalisée Raymond Weil.
 
Conçu spécifiquement par les artisans de Meister Engineering, ce deux-roues unique a inspiré ce nouveau chrono. Sur le réservoir de la moto, le nom Raymond Weil est apposé en feuille d’or rose, qui rappelle la texture du boîtier en bronze de 43,5 mm (étanche à 100 mètres) et la couleur des deux compteurs qui ornent le cadran.
 
De même, la peinture avec un effet dégradé sur le réservoir a influencé le cadran, pensé ici dans des tons similaires. Un détail qui confère un affichage « fumé » où les tons clairs centraux prennent une teinte plus sombre aux abords.

La disposition symétrique met en valeur les deux compteurs, répondant respectivement aux fonctions de chronographe de 30 minutes et à l’affichage des petites secondes. Généreusement proportionnées, les aiguilles des heures et des minutes, en harmonie avec les index appliqués, se révèlent très lisibles.
 
Les aiguilles et index revêtent un traitement luminescent qui augmente ainsi la lisibilité en cas de lumière réduite. L’aiguille centrale des secondes, l’aiguille du compteur 30 minutes et les chiffres de l’échelle pulsométrique présentent des teintes orangées.
 
L’affichage de date positionné à 6h contribue lui aussi à la symétrie globale de l’ensemble. Son disque personnalisé est assorti à la couleur du cadran.

Présentée sur la lunette, l’échelle tachymétrique permet de déterminer, sur une distance donnée, la vitesse d’une moto, ou de tout autre véhicule. Sur le rehaut de couleur bronze, l’échelle pulsométrique permet quant à elle, de déterminer la fréquence cardiaque d’un individu.
 
Avec le temps, le bronze se patinera mais en revanche, le fond de boîte est en acier et le mouvement, le calibre RW5030 (56h de réserve de marche), se dévoile au travers d’un fond saphir.

A noter une nouvelle masse oscillante squelette qui prend pour la première fois la forme d’un W, en référence au nom de famille du fondateur.

Ce garde-temps des plus réussis, se porte sur un bracelet brun en veau aux surpiqûres contrastées qui n’est pas sans évoquer, là encore, le cuir d’une selle de moto.

La montre est dotée d’une boucle déployante, en bronze elle aussi, équipée d’un système de sécurité à double poussoir.
 
Ce chronographe Freelancer bi-compax est disponible en deux variantes, l’une dans un boîtier en bronze aux accents orange et rouge limitée à 300 exemplaires, l’autre dans un boîtier en bronze et titane, aux accents bleus (en catalogue). A découvrir chez Emile Leon à Paris.

Montres-de-luxe.com | Publié le 23 Août 2022 | Lu 6387 fois






Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail