Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Seiko Diver's 1968 : le retour d'une légende


Le plaisir d’un design vintage avec des matériaux et des composants contemporains : c’est le « duo » gagnant de cette plongeuse de la collection Prospex de Seiko, qui rend hommage au fameux modèle de 1968 qui équipera les membres de la 63ème Expédition japonaise de recherche en Antarctique. Un boitîer en acier Ever-Brillant de 42,6 mm, un calibre automatique de 50h de réserve de marche et un design intemporel pour une édition limitée à 1.300 exemplaires pour le monde. Compter 4.600 euros.



Voici une plongeuse comme on les aime : belle, efficace et discrète. En effet, ce nouveau modèle aux origines vintage proposé en édition limitée de 1.300 exemplaires « monde » s’adresse aux connaisseurs. A ceux qui souhaitent s’offrir une « plongeuse » haut de gamme sans pour autant l’afficher ostensiblement.
 
Cette Seiko Diver’s 1968, comme son l’indique, est une réinterprétation du modèle de 1968 (cf photo en fin d'article). L’une des premières montres de plongée de la manufacture japonaise puisque la toute première plongeuse Seiko avec mouvement automatique et étanche à 150 mètres date de 1965. Cette dernière sera d’ailleurs portée à l’époque, en 1966, par les membres de la 8ème expédition japonaise de recherche antarctique.
 
De retour de leurs aventures, les scientifiques et les plongeurs de cette expédition furent tellement emballés par les prouesses de cette plongeuse (les toutes premières montres de plongée apparaissent une dizaine d’années plus tôt, rappelons-le) qu’ils choisirent de nouveau des montres de plongée Seiko pour leurs expéditions futures, celle qui auront lieu entre 1966 et 1969.

C’est à cette période, en 1968, que Seiko va proposer une montre de plongée étanche à 300m (vs 150m pour les premières) et munie d’un mouvement automatique. C’est donc cette montre qui inspire la nouveauté Seiko Prospex de ce mois de janvier 2022. Et pour rester dans l’esprit des premiers garde-temps, cette référence sera portée par les membres de la 63ème Expédition japonaise de recherche en Antarctique. On ne change pas une équipe qui gagne.
 
Le boîtier de 42,6 mm étanche à 200 mètres, la lunette et la couronne sont en acier* Ever-Brilliant de Seiko pour une résistance maximale à la corrosion (fondamental pour une plongeuse). Point important : pour garantir la durabilité de la montre, la couronne à 4h (pour ne pas gêner le poignet) n’est pas vissée directement dans le boîtier mais verrouillée dans un composant séparé intégré au boîtier, ce qui permet de la remplacer plus facilement. C’est assez rare pour être précisé.
 
Cette plongeuse embarque en eaux profondes et froides, le calibre 8L35 développé spécialement pour les montres de plongée et assemblé à la main par les artisans du Shizukuishi Watch Studio, dans le nord du Japon. Un « moteur » solide et précis d’une réserve de marche de 50h.
 
On le sait, les cadrans Seiko évoquent souvent de la nature. C’est bien sûr le cas de cette nouveauté inspirée par les paysages de l'Antarctique. Le cadran texturé offre un dégradé de bleus, du clair au foncé, qui fait écho aux couleurs de la glace polaire. Il reste bien évidemment parfaitement lisible sur terre et sous la mer.  

La lunette unidirectionnelle évoque également les paysages glacés de l’Antarctique avec ses chiffres et ses index bleu glacier. Le double index à midi est recouvert d'une généreuse couche de Lumibrite, tout comme les aiguilles. Quant au verre saphir doublement bombé qui renforce l’aspect vintage, il bénéficie d’un revêtement antireflet sur la surface intérieure afin de garantir une grande lisibilité sous tous les angles.
 
Le bracelet reflète celui de 1968 mais il est désormais fabriqué en silicone pour plus de résistance et de confort. Précisons que cette montre est également proposée avec un bracelet en tissu de type Nato qui intègre une technique de tressage traditionnelle du Japon appelée Seichu. Naturellement, la solidité de ce bracelet Seichu et sa résistance à la dégradation causée par l'exposition au soleil répondent aux normes les plus exigeantes des montres de plongée Seiko Prospex.
 
Cette nouvelle montre de plongée Prospex est disponible en édition limitée à 1.300 exemplaires dans le monde (c’est peu). A découvrir dans les boutiques Seiko et chez certains partenaires sélectionnés dans le monde entier en janvier 2022.

Précisons enfin que cette plongeuse hors pair rejoint la collection Prospex Save the Ocean de Seiko qui soutient différentes initiatives de conservation marine, dont l'une implique des contributions à l'Institut national de recherche polaire, basé à Tokyo.

Dans le cadre de ce programme, Seiko a récemment fait don de montres à l'équipe de la 63ème expédition japonaise de recherche antarctique (JARE).
 
*Ce matériau est largement utilisé pour les surfaces des structures marines et des navires en raison de son extrême résistance à la corrosion dans l'eau de mer. Sa valeur PREN (Pitting Resistance Equivalent Number) est 1,7 fois supérieure à celle de l'acier utilisé dans la plupart des montres haut de gamme. Le PREN est une norme largement acceptée pour mesurer la résistance à la corrosion.


Montres-de-luxe.com | Publié le 28 Janvier 2022 | Lu 27591 fois






Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail