Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Bovet Dimier Récital 29 : arrivée d'une version acier pour le boitier écritoire


La maison de haute horlogerie Bovet vient de dévoiler la toute première version de son fameux boitier « écritoire » en acier -42 mm, étanche à 30 mètres. Ce garde-temps embarque un nouveau calibre « maison » à remontage manuel d’une réserve de marche de 5 jours qui affiche les heures et les minutes sur un cadran excentré à 12h ainsi qu’une phase de Lune à 6h.



En trois ans seulement, le boitier « écritoire » de la maison Bovet est devenu un classique de la haute horlogerie. D’ailleurs, cette boite atypique a été récompensée de nombreuses distinctions pour son design inédit et innovant, à l’instar de l’Aiguille d’Or du GPHG attribué au tourbillon Grand Récital. Il existe désormais en différentes versions, mais c’est la première fois qu’il arrive en acier.
 
Dans cette nouvelle interprétation, l’inclinaison du boîtier écritoire dévoile un nouveau calibre de intégralement manufacturé dans les ateliers Bovet. Sa construction inversée permet d’admirer les battements du balancier-spiral sur la face avant du garde-temps alors que ce dernier n’est habituellement visible qu’au travers du fond du boîtier (bien évidemment transparent).
 
Ce calibre à remontage manuel offre cinq jours de réserve de marche par l’usage d’un barillet unique. La marque, assure-t-elle dans son communiqué, « figure parmi les très rares acteurs de l’univers horloger à maitriser simultanément la science des balanciers et celle des spiraux traditionnels. Cette indépendance technologique permet d’obtenir une chronométrie exemplaire, tout au long des cinq jours d’autonomie du mouvement ».


A noter que le dôme (vert ou bleu) qui affiche les heures et les minutes est le premier de ce type à être guilloché. Le second dôme, celui qui affiche la phase de Lune à 6h occupe quant à lui le volume du boîtier écritoire en dispensant une lecture intuitive. La gravure de la surface du dôme est recouverte par une matière luminescente appliquée à la main qui illustre le sol lunaire.
 
Le double guichet qui surplombe le dôme permet de son côté, de connaître « l’âge de la Lune » que l’on se trouve dans l’hémisphère nord ou sud de la terre. Nul besoin d’un outil correcteur pour régler cette complication, en effet, elle s’effectue par une simple pression sur le cabochon en saphir ornant la couronne !
 
L’ensemble se porte sur un bracelet en alligator avec boucle ardillon. Compter dans les 24.500 francs suisses.

Montres-de-luxe.com | Publié le 28 Janvier 2020 | Lu 4888 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos