Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Carl F. Bucherer Manero Tourbillon Double Peripheral Green Paradise : pièce unique pour la DWW


A l’occasion de la 6ème Dubai Watch Week, qui se tient actuellement aux Emirats Arabes Unis, la maison horlogère Carl F. Bucherer poursuit le repositionnement de sa marque avec, d’une part la présentation d’Exploring Time et d’autre part le dévoilement de nouvelles montres dont cette pièce unique d’exception en or gris, la Manero Tourbillon Double Peripheral Green Paradise.



Depuis quelques mois déjà, la marque horlogère Carl F. Bucherer est en plein renouveau. A ce titre, l’équipe de direction effectue cette année et l’an prochain, un road-show intitulé Exploring Time v visant à présenter ses nouvelles montres qui illustrent parfaitement le repositionnement de la marque et le travail qui a été effectué sur les modèles tant en matière de design que d’utilisation de nouvelles matières.
 
Après Munich au printemps dernier puis Hong-Kong, Exploring Time effectue un stop à Dubai à l’occasion de la Dubai Watch Week où la marque Carl F. Bucherer expose quelques nouveautés d’exception durant ces cinq jours dédiés aux montres de luxe.
 
Et parmi les créations présentées à pour la DWW, cette impressionnante pièce unique Manero Tourbillon Double Peripheral Green Paradise. On retrouve dans ce modèle, l’esthétique contemporaine de cette collection associée au choix des matériaux les plus nobles.  

Plus concrètement, cette Manero Tourbillon Double Peripheral « Green Paradise » est l’interprétation d’une montre noire produite en édition limitée et lancée plus tôt en 2023. Bien qu’elle partage les caractéristiques principales de ce précédent garde-temps, la différence la plus évidente est bien évidemment son cadran brossé-soleil d’un vert profond.
 
Cette teinte a été délibérément choisie pour sa résonance culturelle au Moyen-Orient. En effet, le vert d’une manière générale est « la » couleur de l’islam. Ce qui explique que les premières montres à cadran vert furent au départ (il y a une dizaine d’années) réalisées pour les pays du Moyen-Orient et notamment pour les EAU.
 
Pour le reste, ce garde-temps en pièce unique est un modèle tourbillon de type « rainbow », une grande tendance dans l’horlogerie depuis quelques années déjà.
 
En fait, depuis que Rolex a lancé en 2012 sa fameuse Daytona dans une version en or jaune avec lunette sertie de pierres précieuses aux couleurs dégradées, formant un arc-en-ciel (la fameuse « Rainbow » très difficile à obtenir sur le marché et dans les 500.000 euros) de nombreuses marques horlogères -de Chopard à Parmigiani Fleurier en passant par Patek Philippe- se sont emparées de ce concept à succès.

A l’occasion de DWW, CFB propose cette Green Paradise dans un boitier en or gris de 43,1 mm (étanche à 30 mètres) associé à une lunette aux couleurs de l’arc-en-ciel, représentées par 40 pierres précieuses taille baguette, dont des tsavorites, des saphirs et des rubis de 3,9 carats.
 
Par son origine et sa couleur naturelles, chaque pierre est unique et a fait l’objet d’un sélection méticuleuse pour obtenir une transition imperceptible avec sa voisine. Une tâche rendue d’autant plus ardue par l’ajout de pierres précieuses sur les index du cadran noir brossé-soleil, de la même couleur que les pierres correspondantes sur la lunette. Des aiguilles en or rose font écho au boîtier, tandis qu’un bracelet en caoutchouc noir complète l’ensemble.
 
Au-delà de son design, cette montre est aussi l’un des garde-temps les plus élaborés de CFB : en tant que « Double Peripheral », elle présente deux éléments brevetés par Carl F Bucherer, à l’origine de la technologie périphérique dans son mouvement COSC à 33 rubis d’une réserve de marche, confortable, de 65h.
 
Tout d’abord, un système de remontage automatique et périphérique (on peut donc voir tout le calibre) et ensuite, une cage de tourbillon (à midi) suspendue. Ni fixé à la platine principale du mouvement, ni suspendu à un pont, le tourbillon résistant aux chocs est maintenu en périphérie par trois roulements à billes et semble flotter dans les airs.
 
Une gravure sur le fond de boîtier proclame fièrement son statut: « Pièce Unique 01/01 ».

Montres-de-luxe.com | Publié le 17 Novembre 2023 | Lu 2576 fois






Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail