Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Cartier Pebble : tout l'art de la montre de forme


La maison Cartier vient une nouvelle fois de frapper fort. En effet l’horloger-joaillier vient de dévoiler une très belle et très limitée édition de 150 exemplaires de sa fameuse et très rare montre de forme Pebble, caractéristique des Swinging Sixties, ici présentée en or jaune avec son boitier si caractéristique associé à un calibre à remontage manuel.



On le sait, depuis quelques temps déjà, les montres Cartier vintage ont le vent en poupe. Dans toutes les gammes de prix de la marque d’ailleurs.
 
Des plus accessibles -les versions Must de Cartier des années 80 par exemple- aux pièces les plus exclusives telles les fameuses Crash ou encore, la très rare Pebble, deux modèles des années soixante-soixante-dix qui furent lancés à l’époque par la filiale londonienne de Cartier (la maison était à l’époque divisée en trois entités : Paris, Londres et New-York, toutes indépendantes les unes des autres).
 
L’an passé, en mai 2021, une Pebble d’origine fut vendue par la maison Phillips pour la coquette somme de 403.000 francs suisses. Tout de même ! Bon il est vrai qu’elle n’aurait été produite qu’à six exemplaires au moment de son lancement…
 
Cartier est l’un des maitres en matière de boitiers de forme. La Tank bien évidemment, rectangulaire, mais également les Santos, les Baignoire, les Cintrée, les Tonneau, les Crash, plus récemment les Dona… Sans oublier la Cheich du Paris-Dakar, pièce unique mais tellement dans l’esprit Cartier.

Aujourd’hui donc, Cartier revient avec l’une de ces éditions limitées dont elle a le secret : une Pebble dotée d’un boitier de 36 mm en or jaune sans corne qui accueille un calibre à remontage manuel, le 430MC heures et minutes. Ce modèle ne sera produit qu’à 150 exemplaires numérotés, autant dire qu’il n’y en aura pas pour tout le monde, même à 45.000 euros environ…
 
Cette réédition ressemble fort à l’original vintage. La forme de sa boite si caractéristique bien évidemment (36 mm vs 35,4 mm avec calibre LeCoultre), son cadran coquille d’œuf, ses mini aiguilles de type glaive en acier bleui, la forme de ses chiffres romains et celle du chemin de fer sont identiques. Quant à la couronne, on retrouve ce composant cher à la marque avec son saphir en cabochon.
 
Pour rappel, cette Pebble fut à l’origine, en 1972, présentée par Cartier London qui était alors dirigée par Jean-Jacques Cartier, descendant direct du fondateur ! C’est également à lui que l’on doit la fameuse Crash. Des pièces extrêmement avant-gardistes pour l’époque, voire même un tantinet provocatrices et rebelles comme pouvait l’être l’esprit londonien de Swinging Sixties.
 
La Pebble ressort donc cette année (en novembre prochain) à l’occasion de ses cinquante ans. Et c’est probablement l’une des montres les plus désirables en 2022.

Montres-de-luxe.com | Publié le 19 Octobre 2022 | Lu 11941 fois