Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe

Frédérique Constant Highlife Heart Beat : retour aux origines


Ouvrir un cadran pour laisser deviner ses rouages est un concept récurrent de nos jours… Mais il y a vingt-cinq, c’était nouveau ! Et c’est à Frédérique Constant que l’on doit cette idée, finalement assez simple, mais qu’il fallait trouver. Cette Highlife Heart Beat revient donc aux origines de la marque avec cette fameuse petite ouverture intégrée ici dans une montre en acier avec bracelet intégré. Compter 1.895 euros.



Travelling arrière. Vingt-six ans en arrière plus exactement. L’histoire de cette discrète ouverture à midi est, en réalité, celle d’un incident de jeunesse.
 
A cette époque, Frédérique Constant est une jeune marque horlogère indépendante et familiale encore peu connue. L’heure est à l’expansion et la créativité se niche dans chaque détail. La Heart Beat en est une expression… que Frederique Constant, dans l’euphorie du moment, ne protégera pas !
 
Son dessin n’a donc jamais été déposé. Devant le succès rencontré par la pièce et la faille légale qui en permettait l’exploitation libre de droits, d’innombrables marques ont copié (on va dire « inspiré ») cette fameuse ouverture Heart Beat, sans que Frederique Constant n’en tire le moindre profit. La rançon du succès ! Et une erreur de jeunesse. Qui n’en commet pas…

Depuis, cette ouverture est toutefois restée l’une des caractéristiques de FC. Et c’est donc en hommage aux premiers modèles Highlife qui arboraient déjà le Heart Beat -avec boitier tout rond avec chiffres arabes tout en rondeurs- que Frédérique Constant reprend ce design et le transpose au XXIe siècle.
 
Trônant au pôle « nord » du globe terrestre décorant le cadran, l’ouverture est survolée de deux aiguilles luminescentes protégé par un verre saphir légèrement bombé. Trois déclinaisons sont disponibles dès aujourd’hui.

La première présente un cadran blanc et boîtier plaqué or rose avec un bracelet en cuir marron (complété d’un bracelet en caoutchouc marron), la deuxième un cadran bleu avec un boîtier et bracelet en acier (complété d’un bracelet en caoutchouc bleu) et enfin, la dernière propose un cadran noir avec un boîtier et bracelet en acier (complété d’un bracelet en caoutchouc noir).  
 
Cette montre embarque un calibre mécanique automatique, le FC-310, garant de 38h de réserve de marche et que l’on peut admirer sur le fonde de boite par un verre saphir.

Frédérique Constant est disponible à Paris et en ligne chez Emile Léon.    Emile Léon est un détaillant horloger atypique en ce sens qu’installé en plein cœur de Paris, et surtout, en plein cœur du luxe parisien, il propose une offre horlogère qui sort des sentiers battus… Jugez-vous-même : Corum et Eterna côtoient Garmin et Oris, mais également, Hamilton, Alpina, Atelier de Monaco, Mido, Triton, Dodane, Junghans, Citizen et quelques autres.
 
Joaillerie Emile Léon
8 rue Royale
75008 PARIS
 
Lundi : 10:00 à 19:00
Mardi : 10:00 à 19:00
Mercredi : 10:00 à 19:00
Jeudi : 10:00 à 19:00
Vendredi : 10:00 à 19:00
Samedi : 10:00 à 19:00
Dimanche : Fermé
 
Téléphone 01 40 20 40 03

Montres-de-luxe.com | Publié le 10 Septembre 2020 | Lu 1479 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances