Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Girard-Perregaux 1966 : la version acier, enfin !


Enfin, diront la plupart des amateurs de belles mécaniques. Enfin, la fameuse 1966 de chez Girard-Perregaux, arrive dans une version « trois aiguilles-date » ultra-chic en acier dotée d’un boitier de 40 mm totalement mixte et d’un calibre manufacture à remontage automatique relativement plat. Un « must have » de la montre de ville.



La collection 1966 est probablement la plus chic et la plus emblématique des montres rondes de chez Girard-Perregaux. De la simple trois aiguilles/date à la GMT en passant par des cadrans en émail, des lunettes serties ou une répét'minutes, cette gamme est extrêmement complète tant en terme de tailles que de fonctions et complications. Complète certes, mais jusqu’à maintenant, aucun modèle n’avait été proposé en acier !
 
Est-ce l’arrivée d’Antonio Calce à la tête de la manufacture de la Chaux-de-Fonds, toujours est-il que cette année, GP sort enfin cette montre dans une version de 40 mm en acier ! Rappelons que cette collection est devenue l’emblème de la manufacture (avec bien évidemment, le fameux tourbillon trois ponts d’or). Elle rend hommage à l'année 1966 durant laquelle Girard-Perregaux présenta le premier mouvement à haute fréquence, dont le balancier battait à 36 000 alternances/heure.
 
« Cette découverte modifia fondamentalement le monde de la chronométrie » assure la marque dans son communiqué. Et de préciser que « la même année, les nombreuses prouesses de la manufacture furent récompensées par le Prix du centenaire de l'Observatoire de Neuchâtel ».
 
Le boitier en acier, relativement fin, est complété par un cadran opalin argenté arborant des index biseautés. Sous la glace légèrement bombée, les aiguilles de type « feuille » spécifiques de cette collection 1966, marquent les heures et les minutes en suivant les courbes du boîtier. La date s’affiche de manière classique à 3h.
 
Le fond saphir révèle le calibre mécanique à remontage automatique GP03300- 0030, conçu, fabriqué et monté dans les Ateliers de Girard-Perregaux à la Chaux-de-Fonds. Disposant d'une réserve de marche de 46 heures, il se remonte par le biais d’une masse oscillante décorée d'un motif « Côte de Genève ». Cette pièce est disponible sur un bracelet acier pas inintéressant ou plus classique, sur un alligator noir.

Spécificités techniques

Boîtier acier 40 mm
Epaisseur : 8,90 mm
Glace saphir antireflet
Fond : glace saphir antireflet
 
Etanchéité : 30 mètres (3 ATM)
 
Cadran argenté opalin
Aiguilles type « feuilles »
 
Mouvement Girard-Perregaux GP03300-0030 mécanique à remontage automatique
Diamètre : 25,60 mm (11 1/2 ’’’)
Hauteur : 3,20 mm
Fréquence : 28’800 Alt/h - (4 Hz)
Rubis : 27
 
Réserve de marche : min. 46 heures
 
Fonctions : heure, minute, seconde centrale, date à 3 heures
 
Bracelet alligator noir avec coutures / également disponible sur bracelet acier

Montres-de-luxe.com | Publié le 20 Octobre 2015 | Lu 1480 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos