Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Girard-Perregaux Laureato Flying Tourbillon or rose ou blanc


Girard-Perregaux poursuit le développement de sa collection Laureato, l’un des fers de lance de la manufacture, avec l’arrivée de ces deux modèles très hauts de gamme et exclusifs dotés de leurs boitiers (42 mm) et bracelets en or rose ou blanc et de leur calibre manuf’ toubillon volant entièrement squeletté. Du grand art.


Avec son dessin caractéristique souligné par sa lunette octogonale, la Laureato, très « seventies », s’inscrit en pionnière parmi les grandes figures du design horloger, au même titre que la Nautilus et la Royal Oak.

Initialement lancée en 1975 avec un cœur à quartz vibrant à une fréquence aujourd’hui devenue la norme dans le métier (32 768 Hz), la Laureato comptait alors, parmi les montres les plus performantes du moment.
 
Pour s’inscrire dans la continuité historique de la manufacture, les horlogers en charge de la création de la Laureato Flying Tourbillon Skeleton ont fait le choix de parer cette nouvelle référence d’un boîtier de 42 mm (il faut déjà un bon poignet pour la porter) réalisé en or rose ou en or blanc associé à un bracelet façonné dans le même métal, très agréable et très souple.
 
Cette pièce d’exception, qui sera dévoilée lors du SIHH 2018, reçoit dans cette version, un calibre mécanique à remontage automatique de manufacture régulé par un tourbillon volant. 

Pour en révéler toute la finesse mais aussi, pour rappeler combien la transparence fait partie des codes chers à l’entreprise depuis ses origines, les artisans ont logé dans la carrure en or, un calibre de grande taille (14 lignes ½ soit 32,50 mm de diamètre) référencé GP09520-0001 dont la platine, les ponts et la masse oscillante du système de remontage automatique ont été ajourés.
 
Ce squelettage, dont les finitions visibles par la face et le fond transparent en verre saphir, sont exécutées à la main par des experts et autorise le regard à plonger au cœur même de la mécanique pour y découvrir l’essentiel des 262 composants de ce « moteur » hors norme.
 
Le dessin de ce mouvement, réalisé à la main, est souligné par un travail d’anglage des arêtes de chaque partie constitutive de cette composition mécanique. Enfin, le cadran, réduit à sa plus simple expression, se compose d’un tour d’heures avec index et logo en or posés en applique.

Ce décor minimaliste, associé à un traitement PVD noir des parties fixes du calibre, permet à l’œil de mieux distinguer le train de rouage et d’offrir au tourbillon volant de s’attribuer une place centrale dans cette mise en scène occupant seulement quelques centimètres carrés. 

​Spécificités techniques

Boîtier 42 mm en or rose ou or blanc
Hauteur : 10,76 mm
Verre saphir traité anti-reflet
 
Etanchéité : 30 mètres (3ATM, 3 bar)
 
Cadran tour d’heures avec index luminescents et logo en or suspendu.
Aiguilles : de type bâton avec matière luminescente
 
Mouvement GP09520-0001 mécanique à remontage automatique
Diamètre : 32,50 mm (14 ½ ‘’’)
Hauteur : 6,20 mm
Fréquence : 21 600 Alt./h. (3 Hz)
Nombre de composants : 262
Rubis : 28

Réserve de marche : 50 heures minimum
 
Bracelets or rose ou or blanc alternant des surfaces mates et polies
 
Références
Or blanc : 99110-53-001-53A
Or rose : 99110-52-000-52A

Montres-de-luxe.com | Publié le 10 Novembre 2017 | Lu 1282 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos