Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige


Junghans : édition limitée Max Bill 2018


L’horloger allemand Junghans, installé en pleine forêt noire, vient de dévoiler une nouvelle série limitée et exclusive qui s’inspire du design graphique, épuré et iconique de l’architecte Max Bill. L’édition limitée Max Bill 2018 ne sera commercialisée que cette année.



Suite au succès de l’édition limitée Max Bill 2017 (222 ex.), Junghans propose en ce début d’année 2018, une nouvelle édition dédiée à l’architecte du Bauhaus. Globalement, la montre est la même que celle de l’année dernière, si ce n’est le motif qui se trouve au dos de la montre qui est différent de même que la date en vert ainsi que la doublure et les piqures du bracelet.
 
Précisons que cette couleur verte est la même que celle figurant aux côtés de trois autres couleurs primaires qui se trouvent sur le fond du boîtier. Tout comme les œuvres gegenseitigkeit (réciprocité), aktion (action), ruhe (calme) et gleichgewicht (équilibre) , le motif sicherheit (sécurité) est issu de la série n° 5 intitulée fünf quantengleiche quadrate (cinq carrés du même quantum) créée en 1972 par Max Bill dans le cadre d’une commande pour une compagnie d’assurances suisse.  
 
A travers ce travail, l’artiste et disciple du Bauhaus cherchait à illustrer le processus de création à l’attention des amateurs d’art. En effet, si l’on peut aimer une œuvre d’art sans la comprendre, on ne peut l’apprécier à sa juste valeur qu’en comprenant les méthodes qui ont présidé à sa création. Sicherheit représente la rotation et le décalage de quatre triangles jaune, rouge, bleu et vert formant un carré et qui donnent vie à cette œuvre complexe qui orne le fond du boîtier de cette Max bill 2018. 

Ce garde-temps en acier de 38 mm abrite un nouvelle fois un calibre quartz (dommage) dont le cadran, protégé par un verre minéral, reprend le fameux graphisme de style Bauhaus de l’architecte Max Bill. Le tout, se portant sur un bracelet en cuir de vachette avec boucle ardillon.

Précisons que l'édition limitée 2018 ne sera commercialisée qu'en 2018, il n'y a pas de nombre d'exemplaires spécifique. Il s'agit donc plus d'un millésime que d'une série limitée proprement dite. 
 
Rappelons que d’une manière générale, la collection Max Bill s’inspire des standards du Bauhaus (« la forme suit la fonction »). Qualifiée par les historiens du design d'« horloge murale Max Bill », l'horloge de cuisine de 1956 de Junghans s'est distinguée à l’époque par la conception de son cadran, ultra-lisible.
  
Plus tard, en 1961, ce design minimaliste fut repris sur les cadrans des toutes premières montres Max Bill. L'artiste portait alors une attention toute particulière à la symbiose de la fonctionnalité et de l'esthétique comme le veut le Bauhaus... Aujourd’hui encore, ces standards en matière de design restent pratiquement inchangés sur les « visages » de la collection Max Bill by Junghans.


Montres-de-luxe.com | Publié le 17 Janvier 2018 | Lu 1088 fois



Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos