Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige

Squale 1521 : un grand classique de la montre de plongée à redécouvrir


Au sein des collections de la marque horlogère Squale, un modèle s’impose telle une véritable icône vintage de la plongée : la Squale 1521, une plongeuse dotée de l’historique boitier dit « Von Büren » avec cadran noir, aiguilles blanche et orange, larges index, couronne à 4h, étanche à 500 mètres et calibre mécanique automatique suisse. Une montre au design intemporel faite pour durer encore des années. Compter 1.190 euros.



Avant de présenter ce modèle de plongeuse intemporelle, rappelons que la marque Squale fut lancée en Suisse, à Neuchâtel dès 1950 par le couple von Buren... Visionnaires, ils s’intéressèrent très tôt à la montre de plongée étant eux-mêmes grands amateurs d’explorations sous-marines.
 
Le modèle 1521 de chez Squale nait quant à lui une dizaine d’années plus tard, dans les années 60. D’où son design résolument vintage. Son nom lui vient du boitier d’origine que Von Büren lui donna dans les années 60. Un boitier en acier légèrement de forme de 42 mm, avec couronne vissée à 4h et étanche à 50 atm, soit 500 mètres environ.
 
D’ailleurs, la position de la couronne à 4h s’est imposée au fil du temps comme un des symboles de la marque Squale. Naturellement, il ne s’agit pas d’une caractéristique purement esthétique ! Ce positionnement vise en effet à éviter que la couronne ne se dévisse suite à d’éventuels chocs pendant les immersions. Et puis, « accessoirement », cela facilite aussi les mouvements du poignet.

Au-delà du boitier et de sa couronne à 4h, ce que l’on remarque immédiatement, c’est le cadran. Un cadran d’esprit vintage : index, aiguilles, police de caractères de la marque, etc.
 
Un cadran noir (il existe d’autres versions en catalogue), associé à de larges index en Superluminova, une aiguille de heures blanche et celle des minutes, plus large, en orange, pour bien les distinguer lors des plongées. Le orange étant la couleur qui se dégage le mieux quand on manque de visibilité.
 
Quant à la trotteuse, très vintage avec son extrémité rectangle avec matière luminescente, elle sert d’indicateur de marche en plus de mesurer les secondes. C’est la raison pour laquelle, il n’existe pas de plongeuse digne de ce nom sans trotteuse ! L’ensemble est protégé par un verre saphir traité anti-reflet.

La lunette cannelée anti-dérapante, unidirectionnelle et à 120 clics garantit un maximum de sécurité pendant la plongée, en plaçant le repère zéro de la lunette sur la minute désirée elle permet de régler le temps avec la plus grande précision.
 
Côté « moteur », cette montre embarque un calibre mécanique automatique suisse, le Sellita SW 200-1, d’une réserve de marche standard de 38h. Cette plongeuse se porte sur un bracelet en caoutchouc de type tropic ou sur bracelet acier « mesh ». Des modèles en cuir d’allure vintage sont aussi disponibles pour un porté plus citadin.
 
Au final, une plongeuse efficace, résolument vintage d’apparence mais commercialisée dans des matériaux contemporains. Et un rapport qualité-prix des plus justes. Bref, à découvrir.


Montres-de-luxe.com | Publié le 6 Septembre 2023 | Lu 11654 fois







Chaque mois, retrouvez le meilleur de l'actualité des Montres de Luxe dans votre boite mail