Montres-de-luxe.com
montres-de-luxe
Montres-de-luxe.com
L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



Au pas cadencé : les montres militaires chez Emile Léon


Les montres militaires tiennent une place particulière dans le cœur des amateurs de montres. Bien conscient de cela, le détaillant parisien Emile Léon propose au sein de ses vitrines de la rue Royale à Paris, toute une sélection de marques et/ou de garde-temps aux origines martiales. Petite sélection dans différentes gammes de prix.


On le sait, entre l’horlogerie et l’armée, c’est une longue histoire. Une histoire faite de précision, de robustesse et de fonctionnalités. Au fil des guerres et des combats, de nombreuses marques ont équipé différents corps d’armée, avec des modèles toujours plus fiables, toujours plus étanches, toujours plus résistants.  
 
Par exemple, le télémètre sur les chronographes permettait aux soldats, en connaissant la distance à laquelle était placé l’ennemi et le temps mis par un obus à atteindre un point donné (d’où l’importance du télémètre en lieu et place du tachymètre), d’adapter l’angle de tir et ainsi atteindre l’objectif à la distance voulue.
 
Les plus grands noms de l’horlogerie de Breguet à Rolex en passant par Eterna, Omega, Hamilton, Longines, Auricoste, Dodane, Panerai, IWC, Tudor, etc. ont un jour ou l’autre, équipé telle armée ou telle unité d’élite.
 
De nos jours, les montres militaires (françaises, suisses, allemandes, italiennes, britanniques et russes) tiennent une place bien particulière dans le cœur des amateurs de montres. A ce titre, les modèles anciens sont devenus de véritables « collectors » très recherchés par certains collectionneurs avisés.

Tout un concentré d’émotions en quelques millimètres de diamètre qui tiennent au poignet. Une patine de cadran qui en dit long, des boitiers maltraités, des verres rayés, etc. Un objet qui va bien au-delà de l’instrument qui sert à mesurer le temps. Un instrument comme témoin d’une époque, comme morceau d’histoire ou comme symbole d’une lutte.
 
Il ne s’agit pas ici de parler de montres de collection hors de prix et introuvables, mais plutôt d’évoquer les marques et/ou certains modèles de garde-temps (souvent des rééditions) qui puisent leurs origines dans l’univers militaire, sur terre, en mer ou parfois dans les airs.
 
De G-Shock à ZRC en passant par Auricoste, Yema, MATWatches, Hamilton, Longines, Oris ou Le Forban, voici donc une petite sélection -non exhaustive et évolutive- de garde-temps aux origines très martiales.

Auricoste
La marque Auricoste fait partie des belles marques horlogères françaises, riche d’un véritable héritage historique dans l’univers des montres militaires, avec notamment ses fameuses Type 20. Son riche catalogue comprend des Type 20, des Type 52, des Pont d’envol, des Spirotechnique, etc. La marque a relancé au printemps 2020, son emblématique modèle Type 20 civile. Baptisée « Flymaster », cette montre en acier de 39,5 mm est proposée en édition limitée à 300 exemplaires.

Eterna
La Majetek de chez Eterna  fait incontestablement partie des montres militaires de collection… En effet, il faut savoir que ce modèle fut commandé dans la précipitation en 1939 lorsque les autorités tchécoslovaques firent appel à Eterna pour la fabrication d’une montre de pilote… Peu de temps après, la marque livra cette fameuse Majetek qui est ressortie en 2014 en deux séries limitées sous le nom de code : Heritage Military. Il ne reste que deux pièces sur le marché…

G-Shock
L’horloger japonais G-Shock (Casio) propose un modèle GravityMaster   qui a été réalisé en partenariat avec l’armée britannique. Rappelons que la marque équipe les militaires britanniques, en service et hors service, dans le monde entier. C’est aussi une montre de référence pour de nombreux membres des Forces armées britanniques.

Hamilton
A l’origine, la montre Khaki Field    équipait les G.I. durant la Seconde guerre mondiale. A cette époque, ce garde-temps robuste et rustique était équipé d’un boitier en acier microbillé d’un diamètre de 31 ou 34 mm. Il proposait un calibre à remontage manuel doté du fameux « Hack System » qui permettait l'arrêt du balancier et donc, la synchronisation de l'aiguille des secondes avant une opération militaire. Plusieurs décennies plus tard, Hamilton poursuit la production de ce modèle…

Le Forban
La fameuse Le Forban, que les amateurs de plongeuses vintage connaissent bien revient dans une version revisitée mais qui a su rester très fidèle à l’esprit d’origine de cette montre. Suite à des appels d’offres de la Marine Nationale, elle équipera ses pilotes de l’Aéronavale et ses nageurs de combat dans les années 70. Compter 490 euros, en vente en exclusivité à Paris chez Emile Léon.

Longines
Dans les années 50, l’armée française s’équipait auprès de Longines avec la référence 5774 datant de 1947 (mouvement Longines 12.68N) : cette montre servait à effectuer des plongées en eaux peu profondes (les premières véritables « plongeuses » n’existaient pas encore, elles apparaitront sur le marché 5 ans plus tard). Cette Heritage Military Marine Nationale      en acier de 38,5 mm avec cadran beige doré sablé et aiguilles bleuies s’avère particulièrement réussie.

MATWatches
Alors que MATWatches       vient tout juste d’intégrer les vitrines de la rue Royale, rappelons que cette marque française est spécialisée depuis une vingtaine d’années dans les montres militaires. Elle a réalisée de très nombreuses éditions spéciales et limitées pour différents corps d’armée et unités d’élite de la Légion au RAID en passant le GSPR, les commandos de marine, etc.

Oris 
La marque horlogère suisse et indépendante propose une montre en partenariat avec le Tactical Leadership Programme (TLP), une école d'élite de formation des pilotes basée dans la ville espagnole d'Albacete. Fondée en 1978, TLP prépare les forces de la coalition alliée de l’OTAN aux opérations aériennes tactiques mondiales. Pour marquer cette association, Oris présente la TLP Limited Edition, une version de 750 pièces de la très appréciée, montre de pilote ProPilot.

Yema
L’horloger français Yema propose depuis le printemps dernier, une Superman Armée de l’air         en deux éditions limitées à 1948 exemplaires en acier brossé ou acier PVD noir en 39 ou 41 mm dotées de calibres mécaniques automatiques. Existe également en version quartz. A travers cette collaboration, la marque soutient la Fondation des Oeuvres Sociales de l’Air (FOSA) créée pour venir en aide aux personnels militaires ou civils quels que soit la fonction, le grade, la spécificité, le statut ou se trouvant dans une situation critique. Pour chaque montre vendue, YEMA reversera jusqu’à 12,5% du prix de celle-ci à la FOSA.

ZRC
La marque horlogère ZRC, relancée au printemps 2016, poursuit le développement de sa collection de montres Grands Fonds 300, plongeuse iconique des années 60. Elle a équipé de nombreux plongeurs civils et militaires (démineurs de l’armée française) mais également l’équipage de la fameuse Calypso du Commandant Cousteau ! 

A lire, Les montres militaires de Constantin Parvulesco chez ETAI

Joaillerie Emile Léon
8 rue Royale
75008 PARIS
 
Lundi : 10:00 à 19:00
Mardi : 10:00 à 19:00
Mercredi : 10:00 à 19:00
Jeudi : 10:00 à 19:00
Vendredi : 10:00 à 19:00
Samedi : 10:00 à 19:00
Dimanche : Fermé

Montres-de-luxe.com | Publié le 6 Mai 2021 | Lu 12574 fois


Montres par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Montres de luxe pour femme | Montres vintage et de collection | Montres mythiques | Bracelets et accessoires | Historique des marques | Boutiques exclusives | Des livres et des montres | Un jour, une montre, un film | Portraits | En bref | Marché de l'occasion | Le temps d’une phrase par Alexis Francis-Bœuf | Les rendez-vous du Club-Chronos | Annuaire des horlogers (Paris) | Annuaire des horlogers (Province) | Vidéos | Élégances