MICHEL HERBELIN


Michel Herbelin Cap Camarat : lancement de la version chrono

Quelques mois après le lancement de la Cap Camarat automatique, Michel Herbelin revient avec un nouveau modèle qui vient enrichir cette nouvelle collection. Cette fois-ci, il s’agit d’un chrono tricompax en « v » et date doté d’un boitier de 42 mm qui embarque un calibre quartz, le tout pour 750 euros.


Rentrée 2018 : Michel Herbelin présente sa nouvelle collection de montres masculines avec l’arrivée de son modèle Cap Camarat, un modèle « trois aiguilles et date » de 40,5 mm, automatique, qui évoque les fameuses montres sportives et chics à la fois qui apparurent sur le marché dans les années 70.
 
Aujourd’hui, l’horloger française de Charquemont poursuit le développement de cette collection avec la présentation d’une version chrono tricompax en « v » et date qui cette fois-ci, embarque un calibre à quartz. Cette montre est équipée d’un boitier de taille très contemporaine avec ses 42 mm (étanche à 100 mètres). Usiné dans de l’acier 316L, il arbore un brossé vertical mis en relief par des facettes polies.
 
Affichant une forme hexagonale (très en vogue dans les seventies) accentuée par la protection de la couronne frappée du logo Michel Herbelin, cette montre est équipée d’une lunette en acier brossé vertical ornée de six vis décoratives et de deux boutons poussoirs intégrés.

Le cadran rond bleu dégradé, très tendance, est protégé par un verre saphir. Les index biseautés tout comme les aiguilles rectangulaires facettées des heures et des minutes sont recouverts de matière luminescente. Le guichet date apparait quant à elle à 6h.
 
Ce chrono est pourvu d’un calibre à quartz suisse (Ronda ; 57 mois de réserve de marche) qui permet de mesurer des temps courts au 1/10ème de seconde. Cette « sportive » se porte sur un bracelet en acier quatre maillons, brossé et poli. La Cap Camarat a été dessinée, assemblée, réglée et contrôlée dans les ateliers MH de Charquemont.  
 
Le cap Camarat se situe dans le sud de la France, dans le Var, près de Saint-Tropez. Ce cap a déjà inspiré Jeanneau pour l’un de ses bateaux à moteur et désormais, c’est donc Michel Herbelin qui choisit ce cap pour baptiser cette nouvelle collection horlogère.

Montres-de-luxe.com | Publié le 11 Février 2019 | Lu 1150 fois