Montres-de-luxe.com

L'actualité des montres de luxe et des marques horlogères de prestige



A    B    C    D    E    F    G    H    I    L    M    O    P    Q    R    S    T    U    V    W
GMT :
Apogée de la révolution industrielle, le 19ème siècle connut un bouleversement radical des communications et des manières de voyager, à commencer par l’arrivée du chemin de fer. Ce fleuron de la révolution industrielle allait chambouler la société elle-même en facilitant les déplacements. La planète dut bientôt être divisée en fuseaux horaires, adoptés selon le pays entre 1884 et 1911. Juste là, le monde s’était accommodé de centaines d’heures locales déterminées d’après la longitude. À elle seule, l’Europe connaissait une trentaine d’heures locales.

En 1876, le Canadien Sandford Fleming conçut le premier système mondial de fuseaux horaires. Il divisait la planète en 24 tranches verticales, chacune correspondant à 15° de longitude, articulées à partir du temps moyen de l’observatoire de Greenwich, le Greenwich Mean Time. Bien que n’adoptant pas les propositions de Fleming, la Conférence internationale des méridiens de 1884 se rallia à l’idée d’une journée universelle de 24 heures commençant à 0h00 minuit à Greenwich, soulignant qu’il ne s’agissait que d’une recommandation.

Néanmoins vers 1929 la plupart des nations avaient accepté le système des fuseaux horaires, parfois avec certains accommodements, y compris ici et là une heure locale divergeant par une fraction d’heure du fuseau horaire du système GMT. C’est encore le cas aujourd’hui. Cette uniformisation progressive des heures amena parallèlement l’industrie horlogère à adapter son offre en conséquence. C’est alors qu’apparurent les premières montres de poche à cadran 24 heures. D’autres manières de lire l’heure dans plusieurs fuseaux horaires ou endroits éloignés furent également mis au point.

Avant la seconde guerre mondiale, seule une poignée de marques de grand prestige offrait des garde-temps calibrés sur les 24 fuseaux horaires couvrant la Terre entière, permettant la lecture simultanée de l’heure dans plusieurs grandes villes du monde. Certains modèles du genre se retrouvent habituellement sous le vocable de montres « à heure universelle » ou « World Time ». Ces garde-temps sont très recherchés par les collectionneurs, atteignant des sommes impressionnantes lors de ventes aux enchères.

La miniaturisation engendrée par les progrès techniques de l’après-guerre encouragea la réalisation de montres-bracelets visant elles aussi à afficher l’heure des 24 fuseaux horaires.
Voir aussi : Double fuseau

Glace :
Mince plaque de verre ou d'un produit synthétique transparent (comme le saphir), qui protège le cadran de la montre.

Gnomon :
Un des premiers appareils à mesurer le temps, le gnomon est un corps vertical (baton, arbre, aiguille de pierre, l'homme lui-même). L'ombre qu'il projette sur le sol servait à la détermination du temps. Le gnomon est l'ancêtre du cadran solaire.

Grande sonnerie :
Dispositif qui peut sonner automatiquement les heures et les quarts au passage et qui répète à la demande les heures, les quarts et les minutes lorsqu'on actionne un verrou.

Guichet :
Petite ouverture. Une montre à guichet est une montre dont le cadran est pourvu d'ouvertures au travers desquelles apparaissent des indications diverses, quantièmes, heures, etc.
Voir aussi : Cadran

Guilloché :
Gravure manuelle au burin ou à l’aide d’un tour, formée de droites ou de courbes qui se croisent ou s’entrelacent. Lorsque l’outil est conduit selon les axes verticaux et horizontaux, le résultat est un guilloché; un flinqué s’il est conduit selon le rayon d’un cercle.

A    B    C    D    E    F    G    H    I    L    M    O    P    Q    R    S    T    U    V    W