A    B    C    D    E    F    G    H    I    L    M    O    P    Q    R    S    T    U    V    W
Saphir :
Matériau synthétique inrayable utilisé pour la fabrication des glaces qui protègent le cadran de la montre et/ou son mécanisme.


Saut de date :
Systèmes relatifs au changement de date à minuit : Instantané : la date change lors d’un saut synchronisé à minuit, avec une tolérance de 1/–10 minutes (calibre 1120). Semi-instantané : la date se déplace lentement à partir de 23h30 environ ; à minuit la date est encore visible. La fonction dure au total entre 45 et 60 min et se termine par un saut du disque (calibres 1128, 1152, 1164). Traînant : fonction lente où la date change lentement, en commençant vers 23h, vers minuit la date est toujours visible et le mouvement se poursuit sans que le disque ne saute. La durée totale est 120 min (Calibres 1424, 1438, 1538 et les calibres à quartz avec fuseaux horaires).

Semainier :
Le semainier indique sur un cadran de montre le nombre de semaines d'une année. Sa numérotation peut aller jusqu'à 53. En effet, il convient de rappeler que certaines années comptent 53 semaines selon les plannings officiels : ce sera le cas en 2009, puis en 2015, en 2020 et en 2026 pour ne citer que les horizons les plus proches.

Silicium :
Le silicium est un métalloïde plus léger et plus dur que l'acier. Il est également antimagnétique et possède une dureté de 6.5 sur l'échelle de Mohs. Il s'agit d'un élément mobile très abondant sur la planète. Développé par le Centre suisse d'électronique et de microtechnique de Neuchâtel, dont sont actionnaires Rolex, Patek Philippe et le Swatch Groupe, ce matériau est utilisé dans la fabrication de la roue d'échappement, mais également du spiral (chez Patek Philippe, Breguet et Rolex) et de la partie métallique de l'ancre (Breguet).
Voir aussi : Ancre, Echappement, Spiral

Sonnerie :
Dispositif qui sonne à la demande ou automatiquement pour marquer les heures ou pour réveiller à une certaine heure.
Voir aussi : Répétition

Spiral :
Petit ressort enroulé en spirale, attaché par ses extrémités au balancier et au coq. Le spiral est, avec le balancier, l'organe régulateur de la montre. Il ramène le balancier à sa position de départ à la fin de chaque alternance. De sa qualité dépend en partie la précision de la marche de la montre.
Voir aussi : Parties réglantes / Pendule, Balancier, Silicium

Spiral Breguet :
Le spiral est un petit ressort qui assure par son élasticité les oscillations du balancier. Il est fixé à son extrémité intérieure à l'axe du balancier et à l'extérieur au pont du balancier. En 1795, Breguet décide de ramener l'extrémité extérieure du spiral vers l'intérieur de la spire, selon une courbe calculée avec précision. Doté de la "courbe Breguet", le spiral a désormais un développement concentrique. La montre gagne en précision et l'axe du balancier s'use moins vite. Breguet met également au point une bride de compensation bimétallique visant à compenser les écarts de température sur le spiral.

Squelette :
Montre-squelette, montre dont la boîte et diverses parties du mouvement sont faites en matière transparente, laissant voir les organes (l'intérieur, une partie du mécanisme) de la montre.
Voir aussi : Boîtier

Swiss T 25 (T Swiss made) :
Afin que les montres (plus généralement les instruments horaires) puissent être lues dans l’obscurité, une matière luminescente doit être déposée sur les chiffres et les index du cadran et les aiguilles. En général, cette émission de lumière est de type photoluminescente (déterminée par une radiation lumineuse excitatrice) ou radioluminescente (déterminée par la radioactivité du produit utilisé).

La radioluminescence, plutôt réservée aux montres à usage professionnel (montres militaires, montres de plongée, etc.) est strictement régie par la norme ISO 3157, qui stipule que seules deux radionucléides peuvent être utilisés : le tritium (3H) et le prometheum (147Pm). Précisons que ces radionucléides émettent un rayonnement de très faible énergie.

La norme ISO prévoit un marquage facultatif pour les instruments horaires émettant moins d’une certaine valeur. Le marquage pourra être apposé sur le cadran de la manière suivante :
dépôts activés au tritium : T
dépôts activés au prometheum : Pm

En revanche, les garde-temps dépassant cette valeur doivent être marqués avec les inscriptions :
dépôts activés au tritium : T 25
dépôts activés au prometheum : Pm 0,5

L’indication ’T Swiss made T’ signifie que la montre est suisse est qu’elle contient une certaine quantité de tritium qui émet moins de 277MBq (7,5mCi). L’indication ’Swiss T<25’ signifie que la montre est suisse et qu’elle contient un certaine quantité de tritium qui émet moins de 925MBq (25mCi). La plupart des montres suisses ont recours au principe de la photoluminescence. Pour signaler ce fait, quelques marques utilisent le marquage ’L Swiss Made L’.

A    B    C    D    E    F    G    H    I    L    M    O    P    Q    R    S    T    U    V    W